Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
13/07/2015

L'église Saint-Jacques des Ferres rénovée

Après la rénovation, place à l'inauguration de l'église paroissiale Saint-Jacques des Ferres, par le Maire Claude Bérenger accompagné de son Conseil municipal, du Député Charles Ange Ginésy et du père Louis Blanc.

C’est sous un grand soleil que la population ferroise a découvert une église paroissiale rénovée, du 16ème siècle qui possède un nef unique, un abside semi-circulaire et un haut et fort clocher carré antérieur à 3 étages. Dans un décor intérieur Directoire, l’Eglise accueille de nouveaux vitraux pour faire rentrer plus de lumière à l’intérieur de la chapelle.

Avant de couper le ruban tricolore, le Maire, entouré de ses adjoints a rappelé « la politique active de soutien à la ruralité du Département des Alpes-Maritimes pour que les petits villages puissent continuer à vivre. » Le premier magistrat a par ailleurs « remercié les acteurs locaux qui ont participé à cette rénovation : maçons, peintres, électriciens du secteur. » Charles Ange Ginésy, Député, a manifesté « son total soutien pour faire en sorte de soutenir l’artisanat et l’entreprenariat local qui permet à nos populations, de s’installer en montagne, d’y vivre et d’y prospérer : c’est  une question de bon sens pour la survie de nos villages et pour l’aménagement de notre territoire. » Ce dernier a ainsi rappelé « mettre toute son énergie sur le programme du Très Haut Débit et des zones blanches sur le plan de la téléphonie pour faire en sorte que d’ici 6 ans, le très haut débit puise s’installer petit à petit dans tous nos villages. »

Rappelant son entier attachement à la ruralité, le Député et 1er Vice-président du Département, Charles Ange Ginésy, a rapporté « la volonté du Président Éric Ciotti de maintenir l’aide aux communes qui, malgré les raréfactions budgétaires, est maintenue pour assurer une solidarité territoriale : c’est ce que nous avons fait aux Ferres en soutenant la rénovation de cette église» . Profondément laïque, il a évoqué « le rôle des anciens, qui ont fait en sorte que nos villages puissent continuer à vivre et se développer, et qui ont rénové un patrimoine religieux vieux de plusieurs siècles. C’est ainsi que nous avons la responsabilité de faire perpétuer ces traditions, là où dans les Alpes-Maritimes, nous avons plus de 1000 ans d’histoire de Chrétienté. Ce patrimoine religieux doit être défendu pour les générations futures, car l’histoire de nos villes et villages a de tout temps été marquée par la construction d’édifices exceptionnels, symboles des différentes époques. »

Enfin, le père Louis Blanc a par la suite célébré une messe en l’honneur de ceux qui nous ont quittés – trop tôt – avant de déposer une gerbe avec les autorités devant le monument aux Morts au cimetière des Ferres.

Retour