Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
07/10/2017
Alpes d'Azur – Les outils numériques seront dopés dans les écoles

Alpes d'Azur – Les outils numériques seront dopés dans les écoles

Le président de la communauté de communes Alpes d'Azur, Charles Ange Ginésy, a réuni le conseil en séance plénière à Puget-Théniers. Au programme : développement du territoire, enfance et scolaire ont dominé l'ordre du jour.

Outre l’approbation, à l’unanimité pour établir une convention avec la commune de Villars-sur-Var afin qu’une pompe à chaleur puisse être installée au local de l’ancien centre de loisirs, Charles Ange Ginésy a évoqué de nombreux points ayant trait au scolaire. Parmi ces points, une demande de subvention pour effectuer des travaux d’urgence et de sécurisation du mur de soutènement de la cour de l’école de Roquestéron. « Lors de la réalisation des travaux de l’école de Roquestéron, la mise en place du grillage sur le mur de la cour a mis en évidence que celui-ci était creux et ne pouvait donc supporter les montants du grillage, a expliqué Charles Ange Ginésy, il convient donc de sécuriser le périmètre et de remettre en état les équipements ».


Également à l’ordre du jour, une demande de subvention pour la mise en place d’une plateforme collaborative en ligne et d’outils numériques. « Un important programme d’investissement pour l’acquisition d’équipements numériques à destination des écoles et accueils de loisirs est financé dans le cadre du contrat de ruralité, a déclaré le président, notre projet prévoit non seulement la mise en place d’outils numériques mais surtout le développement de leur usage ». Parallèlement, l’Etat a lancé un appel à projet pour la mise en œuvre d’un Environnement Numérique de Travail. Aussi, Charles Ange Ginésy a-t-il proposé d’inscrire le projet d’Alpes d’Azur dans ce dispositif pour sa dimension pédagogique et de solliciter l’aide de la CAF. « Notre volonté est de favoriser la maîtrise de l’outil numérique chez les élèves mais aussi de construire un réseau numérique à l’intérieur des écoles et inter-écoles dans l’ensemble du département ». Le principe étant d’étendre l’environnement numérique de travail via un logiciel spécial, innovant.


Autre thème largement abordé lors de ce conseil communautaire : l’aménagement du territoire. À ce titre, Charles Ange Ginésy a exposé au conseil « l’enjeu fondamental d’inscrire la question de la gestion des risques naturels en moyenne et haute montagne dans une problématique d’aménagement du territoire, je vous propose d’intégrer notre démarche pour expérimenter et développer la gestion intégrée des risques naturels sur notre territoire ». Un projet qui entre dans une démarche globale de tout le massif alpin ainsi que dans la politique européenne de cohésion pour la période 2014-2020 qui priorise « le développement de la résilience des territoires et des populations face aux risques naturels ». Ce projet, qui s’échelonne sur 3 ans, pour un coût de 155 620€ TTC, s’articulerait autour de 4 types d’actions : le développement des connaissances/création de données, création d’un réseau territorialisé et multi-professionnel du risque, la sensibilisation de la population, des touristes, des enfants, des techniciens, …, l’aide à la décision des communes. L’ensemble du conseil communautaire a délibéré en faveur du dépôt de candidature d’Alpes d’Azur pour appel à proposition pour la période 2018-2021, sollicitant le financement de l’Europe et de la Région.


Enfin, dernier gros dossier approuvé par les conseillers, la demande de subvention pour valoriser les sentiers de la réserve naturelle des gorges de Daluis. Alpes d’Azur étant impliquée dans la mise en œuvre d’un développement touristique et économique durable, ce projet de valorisation écotouristique trouve un écho positif puisque s’inscrivant dans les 3 missions de la réserve qui sont gérer, protéger, sensibiliser. « Ce projet a fait l’objet d’une étude de faisabilité, a souligné Charles Ange Ginésy, il s’agit d’inciter les visiteurs à prendre le temps de découvrir le site, de limiter le nombre de sentiers fréquentés, de valoriser les patrimoines existants et cela en s’appuyant sur le travail réalisé dans le cadre du PDIPR du conseil départemental ». Cette offre prendrait la forme d’un itinéraire en balcon, de 2-3 jours au départ de Guillaumes ou de Daluis, le tout pour un budget de 500 000€ HT. « Ce projet est inscrit dans le programme Espace Valléen et peut bénéficier des financements européens et de massif ».


À l’issue de ce conseil communautaire, l’ensemble des conseillers ont félicité et applaudi le nouveau président du conseil départemental. Des félicitations qui sont allées droit au cœur du président qui a indiqué qu’il poursuivrait la politique menée par Eric Ciotti et qu’il maintiendrait l’équité entre les territoires, « je serai toujours fier de défendre la ruralité et l’aide aux communes rurales sera maintenue », a insisté Charles Ange Ginésy.

 

Retour