Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
27/08/2014
ANMSM - Réaction du Président suite au remaniement

ANMSM - Réaction du Président suite au remaniement

La nomination du gouvernement Valls II dans un contexte de crise sans précédent fait grand débat sur la politique nationale à suivre, la France fait face à de grandes difficultés économiques et sociales. Il est urgent de redresser notre pays avec des mesures volontaristes et adaptées. Le but est de rétablir la confiance, relancer l'activité économique et redonner à la France la place qu'elle mérite sur la scène internationale.

L’Association Nationale des Maires des Stations de Montagne (ANMSM) qui représente un pan important de l'économie montagnarde continuera à proposer des solutions pour lavenir de nos stations et pour valoriser les spécificités de ces communes en altitude sur les problématiques stratégiques liées à lactivité touristique.

Les maires des stations attendent l'écoute du gouvernement, en particulier, nous avons besoin d’être entendus par Bercy sur le Fonds National de Péréquation des ressources Intercommunales et Communales (FPIC), sur le gel des dotations de l’Etat et sur la réforme de la décentralisation, qui mettent en péril nos stations tant sur le plan financier que dans leur performance sur les marchés internationaux. Nous devons avoir une politique intérieure plus volontariste avec la mise en place d’un calendrier scolaire plus favorable, la réévaluation des barèmes de la taxe de séjour, la rénovation de l’immobilier de loisirs, sans oublier le déploiement du très haut débit. Il y a donc des menaces qui pèsent sur la capacité des communes à poursuivre leurs efforts pour que les stations de montagne restent des destinations attrayantes et que la France demeure première destination mondiale du Ski.

Notre pays a besoin d’une grande politique d’Etat en faveur de la montagne. Lors de la clôture des Assises du tourisme du 19 Juin 2014, le Ministre des Affaires étrangères et du Développement international avait déclaré que le tourisme « est une grande cause nationale et constitue pour notre pays une ressource exceptionnelle ». A la suite de cette déclaration, nous attendons des mesures concrètes portées par ce nouveau gouvernement. Nous avons un patrimoine à préserver, à développer et à animer.

L’enjeu vital pour la France est de rester le leader mondial du tourisme. Avec plus de 83 millions de visiteurs en 2013, la France doit maintenir son rang. LANMSM constate avec regret labsence de création dun ministère du tourisme. La France est aujourd’hui menacée d’être rétrogradée à la deuxième ou troisième place derrière les États-Unis et l’Autriche. L’activité touristique des stations de montagne est un relai de croissance et contribue fortement au rayonnement de notre pays. LANMSM continuera deffectuer son travail de veille et dexpertise auprès des pouvoirs publics pour faire entendre la voix de tous les massifs.

L’ANMSM et l’ensemble des communes et stations adhérentes souhaitent être entendues et écoutées par le nouveau gouvernement pour contribuer à défendre les intérêts de la France.

Le président Charles Ange Ginesy

Retour