Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
31/10/2014
ANMSM - Le concept de l'Or blanc a vécu

ANMSM - Le concept de l'Or blanc a vécu

Le Président de l'ANMSM, Charles Ange GINESY a organisé à Digne-Les-Bains avec Guy Hermitte, Maire de Montgenèvre et Vice-Président de l'ANMSM au titre du Massif des Alpes du Sud, André Plaisance, Maire de Saint-Martin-de-Belleville et Président de la FNSSDS, en charge de la sécurité sur les pistes de ski et Robert Vorger, Maire des Avanchers-Valmorel, qui préside le groupe de travail sur l'immobilier de loisir au sein de l'ANMSM une réunion de Massif avec les Maires des Stations des Alpes du Sud. Cette réunion est l'occasion pour l'ANMSM de faire le point sur trois thèmes majeurs : la diversification des activités de loisir pratiquées sur les domaines skiables, la réhabilitation de l'immobilier de loisir et la situation des cotisations de l'ANMSM.

Charles Ange Ginesy a souhaité « remercier chaleureusement le Maire de Digne-Les-Bains, Patricia Granet-Brunello pour son accueil et pour nous avoir fait la gentillesse de nous mettre à disposition une salle de travail pour cette réunion de Massif. Je voudrais également remercier Guy Hermitte, Maire de Montgenèvre et Vice-Président de l’ANMSM au titre du Massif des Alpes du Sud, qui a été à la première heure pour soutenir ma candidature à la présidence de l’ANMSM. Aujourd’hui, il est celui qui a été choisi pour défendre les intérêts de l’ANMSM sur les 3 départements 04, 05 ,06

La diversification des activités de loisir pratiquées sur les domaines skiables nous amène à prendre des mesures réglementaires au titre de la police administrative, pour assurer la sécurité des personnes. L’arrêté de police administrative est la réponse adaptée aux différentes situations qui nécessitent une intervention pour encadrer une activité de loisir quelle que soit sa nature.

La Fédération Nationale de la Sécurité et des Secours sur les Domaines Skiables FNSSDS, alertée des difficultés rencontrées par les maires et les professionnels, a diffusé fin 2013-début 2014 auprès des adhérents de l’Association Nationale des Maires des Stations de Montagne (ANMSM) cinq « arrêtés modèles ». Ils ont vocation à faciliter l’exercice de la police administrative et à consolider sa mise en œuvre sur le plan juridique.

La réhabilitation de l’immobilier de loisir est aussi une question majeure pour l’avenir des stations de montagne en France. Rénover les meublés pour les adapter à la demande de la clientèle est une condition essentielle à l’équilibre économique des stations françaises.

L’objet de cette rencontre est de pouvoir discuter et débattre sur ces sujets avec le Président de l’ANMSM, Charles Ange GINESY et l’ensemble des intervenants.

 

Comment faire face à la diversification des activités de loisir sur les domaines skiables ?

Depuis quelques années les activités de loisir se développent et se diversifient sur les domaines skiables. Le ski, tout en restant une activité majeure des stations, n’est plus l’apanage des pistes de ski. Les pratiques de glisse évoluent avec l’apparition de nouvelles activités : le Yooner, le snowscoot, le kite Snow, le Airboard, le vélo à neige, le slow ski...

Pour le Président de l’ANMSM, Charles Ange GINESY, il apparait aujourd’hui un constat partagé unanimement : « nous ne sommes pas que des stations de sports d’hiver. Le concept de l’Or blanc a vécu, les charges que les Maires ont à supporter aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec la période des années 1970. C’est pourquoi, nous devons nous réinventer et les stations ont déjà entrepris cette mutation avec la mise en place de cette pluriactivité, de cette multi saisonnalité : c’est la diversification des activités de loisir. Face à cette diversification des activités de loisirs sur les domaines skiables, le maire doit être en mesure d’assurer la sécurité des pratiquants et des espaces dédiés à ces nouvelles activités. Il est le seul responsable de la sécurité sur le territoire de sa commune. C’est pourquoi les maires sont appelés à diversifier leurs interventions, pour tenir compte des évolutions en cours. C’est tout l’objet de ces réunions de massif avec André Plaisance, Maire de Saint-Martin-de-Belleville, Président de la FNSSDS, en charge de la sécurité pour les pistes de ski qui apporte à l’ANMSM et aux maires des communes supports de stations des informations et une expertise qui permet de nous sensibiliser face à ces nouveaux enjeux ».

 

La réhabilitation de l’immobilier de loisir

La réhabilitation de l’immobilier de loisir est une question majeure pour l’avenir des stations en France. Rénover les meublés pour les adapter à la demande de la clientèle est une condition essentielle à l’équilibre économique dans nos stations.

Pour le Président Charles Ange GINESY, « Je veux dire à Rober Vorger, Maire des Avanchers-Valmorel, combien je lui suis reconnaissant d’être présent et d’avoir pris au sein de l’ANMSM la responsabilité des opérations de restructuration de l’immobilier de loisirs avec la mise en valeur et la mise en promotion touristique de ces logements. Pour nous, il est important d’avoir une capacité d’accueil suffisante et de qualité. Nous avons besoin d’avoir un habitat adapté aux normes de confort exigées par la clientèle, intégrée dans un environnement urbain requalifié, pour permettre aux stations de montagne de conserver leur attractivité et leur efficacité économique. Ainsi, tous les massifs sont concernés et c’est pour cette raison que la réhabilitation de l’immobilier de loisir doit faire l’objet d’une politique nationale ambitieuse. C’est pourquoi, nous devons être exigent et avoir une volonté unanime au niveau des maires des stations pour faire de la réhabilitions de l’immobilier de loisir, une réalité concrète face à la concurrence internationale. »

 

La situation des cotisations de l’ANMSM

Les cotisations de l’ANMSM ont permis depuis des années d’apporter énormément à l’association. Elles permettent d’apporter un million d’euro à France Montagne, l’organisation en charge de la promotion de la montagne. Elles ont également permis de pouvoir acquérir les locaux à Paris, rue de Madrid.

Le Président de l’ANMSM, Charles Ange GINESY a déclaré qu’ «aujourd’hui, les Maires font des investissements qui servent aussi bien l’été que l’hiver pour trouver un équilibre et c’est dans ce sens que l’ANMSM est force de propositions, pour faire émerger de nouvelles idées et une nouvelle forme de polyvalence. Toutefois, dans un contexte difficile, la raréfaction des dotations de l’Etat font que les Maires vont de moins en moins investir, ce qui va nous faire perdre en compétitivité face à nos concurrents américains et asiatiques. Par conséquent, lors du dernier Conseil d’Administration de l’ANMSM, nous avons pris une décision forte : -20% de baisse générale des cotisations à l’ANMSM, soit 500 000€ de moins dans notre budget à trouver dès 2015. De plus, nous revoyons notre grille des cotisations pour plus d’équilibre, de justice et d’équité. Tous nos adhérents vont maintenant cotiser en fonction de la population INSEE.

Il va falloir qu’on fasse plus, qu’on fasse mieux, mais avec moins : c’est le challenge qui est fixé. » 

Retour