Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
25/09/2020
travaux ascros REAAM 2020

Ascros - Création d'un réservoir d'eau potable et réhabilitation du réseau d'adduction

Charles Ange Ginésy, et Vincent Giobergia, Maire d'Ascros, Vice-président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur, ont visité le chantier de la création d'un réservoir d'eau potable de 200 m3 et de la réhabilitation du réseau d'adduction associé à Ascros, en présence de Dominique Estrosi-Sassonne, Sénatrice des Alpes-Maritimes, d'Alain Raybaud, Premier Adjoint au Maire d'Ascros, Président du SIVOM de Rourebel, de Loïc Daumas, Maire de la Penne, et de Céline Pignon, Maire de Saint Antonin

Ce nouveau réservoir d’eau potable de 200 m3 était une réalisation « indispensable pour sécuriser l’alimentation en eau potable des communes d’Ascros, La Penne, Saint-Antonin », explique Charles Ange Ginésy.

Avant de poursuivre : "Lors du transfert de la compétence eau et assainissement à la Communauté de Communes, qui avait suscité des inquiétudes, j'avais déclaré que les communes continueraient d'agir dans ce domaine. C'est dans une belle synergie que nous travaillons au sein de la régie des Eaux Alpes Azur Mercantour. Au niveau de la Communauté de Communes, nous portons avec 34 maires, la volonté de dynamiser la montagne et d'y maintenir la vie. Il n'y a pas de vie sans eau. L'eau devient un bien précieux que nous devons préserver. Dans ce territoire qui alimente une grande partie du littoral, nous nous sommes mobilisés pour veiller à la potabilité de l'eau, pour nous équiper en stations d'épuration, pour améliorer notre réseau et installer des compteurs."

Demandées par le SIVOM de Rourebel, la création du réservoir et la réhabilitation du réseau d’adduction de l’Ubac est une opération « remarquable et colossale », précise Vincent Giobergia, Maire d’Ascros et Vice-président de la Communauté de Communes Alpes d’Azur.

« Il a fallu créer une piste d’accès en élargissant le chemin communal afin de permettre le déplacement des machines de terrassement et la grue pour le réservoir. Pour la réhabilitation du réseau d’adduction d’eau potable, un by-pass a été mis en place pour dévier la ressource et permettre l’accomplissement des différentes opérations de travaux », poursuit l’élu.

La gestion des travaux a été réalisée par le Régie des Eaux Alpes Azur Mercantour (REAAM), créée le 1er janvier dernier et présidée par Charles Ange Ginésy qui a ajouté : « parce que l’eau est notre ressource la plus précieuse, je suis fier de cette solidarité entre le Département, la Communauté de Communes Alpes d’Azur, la Régie des Eaux Alpes Azur Mercantour et le SIVOM de Rourebel. Aujourd’hui, nous avons un bel exemple de notre plein investissement pour délivrer une eau potable de qualité et répondant aux critères sanitaires à toutes les communes de notre territoire. »

Enfin Dominique Estrosi Sassone a conclu par ces quelques mots : "Nous avons voulu au Sénat faire en sorte que le transfert de la compétence eau et assainissement aux intercommunalités soit facultatif. L'Assemblée en a voulu autrement. Bravo à Charles Ange Ginésy de faire en sorte que ce service soit géré en lien avec les communes et en s'appuyant sur l'expérience et la compétence qu'il y a dans les territoires."

Rappel des travaux réalisés

Création d’un réservoir d’eau potable et d’une réserve incendie

Cette opération prévoit la création d’une piste d’accès (élargissement du chemin communal) pour les engins (terrassement, remblaiements, grue pour le réservoir ...), les différents travaux sur le réservoir existant d’Ascros, la création d’un réservoir de 200 m3, et la remise en état du site.

Réhabilitation de la conduite d’adduction d’eau potable de la source du Fuont de l’Ubac

Ces travaux comprennent la mise en place d’un by-pass pour dévier la ressource, la fourniture et la pose de la canalisation DN80 en fonte avec toutes les pièces nécessaires (distribution et surverse), le raccordement au réseau, les réseaux secs (électricité et télécom), et la remise en état du site.

Retour