Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
26/12/2014
Valberg – La station se dote de voitures électriques en auto-partage

Valberg – La station se dote de voitures électriques en auto-partage

Dans le cadre du développement durable et afin de faciliter les déplacements dans la station, Valberg vient de recevoir une dizaine de voitures électriques « Renault Twizy », des véhicules 2 places, équipées pour l'hiver. L'occasion pour le député-maire de la station, Charles Ange Ginésy de revenir sur la volonté de Valberg d'être initiateur dans la protection de l'environnement.

Petites, électriques et donc silencieuses, ressemblant à des œufs, faciles d’utilisation, pouvant transporter deux personnes assises l’un derrière l’autre, les voitures électriques qu’a souhaité Valberg ont séduit le large public venu les admirer.


Olivier Rossinelli, directeur d’I-moov, la société commercialisant ces véhicules électriques, a expliqué les caractéristiques de ces « Twizy », « mises en place jusqu’à fin avril », « accessibles à tous grâce à une application smartphone », et n’étant pas « en location privée, mais en auto-partage ». 


« Les prémices d’une expérimentation, Valberg étant depuis des années inscrit dans le développement durable, souligne le député-maire, c’est un projet qui nous tient à cœur. Il s’agit là d’un mode de déplacement alternatif, qui offre un réel confort afin de se déplacer et de se dégager des contraintes du stationnement. Ces véhicules propulsent Valberg dans le tout électrique et favorisent le développement durable grâce à la mobilité douce. Cela nous permet de contribuer à la protection de l’environnement avec des véhicules propres». Le 1er magistrat revenant sur les raisons d’une telle expérimentation « qui pourrait, si elle connaît un large succès, être répétée en été » : difficultés de déplacements dans le centre de Valberg en raison des nombreux écarts, impossibilité de multiplier les passages de la navette intra-muros et problème de places de parkings « dont le nombre a diminué, notamment depuis la piétonisation de notre place centrale (et en attendant la réalisation du parking silo qui devrait voir le jour l’année, prochaine, ndlr) ». Autant d’arguments qui confortent cette volonté d’auto-partage avec  des véhicules électriques. Une première dans le département.

 


image

Comment ça marche ?

Les loueurs pourront, grâce à une application smartphone, localiser les véhicules dans la station, en louer un et, une fois arrivés à destination, le laisser sur un stationnement prévu pour les voitures. Ce véhicule pourra de suite être relouer par quelqu’un se trouvant à proximité et souhaitant se déplacer. Ainsi, il ne s’agit pas d’une location traditionnelle, le véhicule loué par une personne pouvant être pris par quelqu’un d’autre, qui en a besoin. La station mettra en place 3 « jockeys » qui  seront en permanence en charge d’aider les gens, de les conseillers et d’entretenir le parc automobile.

Retour