Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
16/01/2020
Charles Ange Ginésy élu Président du Syndicat Mixte de la Maison de l'Intelligence Artificielle (S2MIA)

Charles Ange Ginésy élu Président du Syndicat Mixte de la Maison de l'Intelligence Artificielle (S2MIA)

Charles Ange Ginésy, Président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes, a été élu ce matin Président du Syndicat Mixte de la Maison de l'Intelligence Artificielle (S2MIA).

Ce syndicat mixte, formé par le Conseil Départemental des Alpes-Maritimes, la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis, la Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur et l’Université Côte d’Azur, a pour objet la réalisation, la gestion, le développement et la promotion de la maison de l’intelligence artificielle (IA) qui s’inscrit dans une dynamique nationale avec la création des instituts interdisciplinaires d’Intelligence Artificielle dont celui du 3IA Côte d'Azur.

Pour Charles Ange Ginésy, Président du S2MIA :

« Vous venez de m’élire à l’unanimité à la présidence du Syndicat Mixte de la Maison de l’Intelligence Artificielle (S2MIA) et je veux vous en remercier, notamment les partenaires de ce projet, mon ami Jean Leonetti, Président de la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis, Jean-Marc Gambaudo, ancien Président de l’Université Côte d’Azur, et Jean-Pierre Savarino, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur.

Nous sommes dans un monde qui change et l’Intelligence Artificielle est au cœur de cette transformation. La Maison de l’Intelligence Artificielle qui rassemble les forces du territoire, dans la continuité des 50 ans de Sophia Antipolis, doit nous permettre d’apporter une pièce à l’échiquier français, de prendre une initiative nationale et d’impulser une dynamique réelle. Car nous l’avons vu avec le succès de la candidature du 3IA Côte d’Azur, c’est ensemble que l’on arrive à de belles choses. Mais s’il nous faut être moteur au niveau national, ce n’est pas suffisant : nous devons nous inscrire dans une vision plus large, au niveau européen, afin que l’Europe gagne sa place en Intelligence Artificielle à l’international aux côtés de l’Amérique du Nord et de l’Asie. »

Rappelons que, la première pierre de la Maison de l’IA a été posée le 29 novembre 2019. Cette Maison de l’IA sera un espace d’échange, de partage et de coopération avec des moyens mutualisés : calculateurs, cartes embarquées à la disposition des entreprises et de l’université, espace de coworking…

D’une superficie de 700 m², la Maison de l’IA sera composée de trois espaces avec, en premier, une zone d’exposition (showroom) pour guider les citoyens, les entreprises et les collégiens dans la découverte de l’IA. Cela permettra également de mettre en lumière les innovations du territoire pour susciter l’intérêt des entreprises locales mais aussi attirer de nouveaux investisseurs. Ensuite, on retrouvera une zone d’information et de formation (training room) pour héberger des colloques, des manifestations à thème sur l’IA mais aussi préparer et former agents du public et employés du privé au regard de la transformation des métiers. Enfin, le dernier espace, une zone de collaboration (lab IA) pour permettre l’expérimentation et la coopération sur des projets divers en favorisant la fertilisation croisée de l’écosystème IA du territoire.

Son inauguration est prévue le mois prochain.

La Maison de l’IA a donc pour missions sur l’ensemble du territoire des Alpes-Maritimes :

  • d’informer le grand public, et notamment les jeunes, de façon didactique et accessible, aux applications de l’IA ;
  • de proposer un observatoire sur la recherche et les applications de l’IA (l’OTESIA), notamment dans les secteurs des seniors et de la jeunesse, et en mesurer les impacts sociétaux et le positionnement éthique ;
  • de permettre à ses membres d’utiliser ce lieu, ses moyens techniques et ses données ouvertes pour opérer des actions, expérimentations ou des développements orientés sur l’IA ;
  • et de développer des partenariats adaptés à la réalisation des objectifs précédents.

Cet espace est ainsi destiné à permettre, notamment aux acteurs institutionnels publics ou privés, aux collégiens, lycéens et étudiants et à toute personne physique ou morale désireuse d’appréhender les possibilités nouvelles offertes par l’intelligence artificielle, la présentation et la diffusion d’une information experte et pertinente de nature à favoriser l’émergence sur le territoire maralpin de projets ou d’évolutions innovants fondés sur le progrès technologique.

Cette création de la Maison de l’IA poursuit une ambition commune partagée par le Conseil départemental des Alpes-Maritimes et ses partenaires : accompagner la révolution numérique pour le bénéfice de la société.

En pièce jointe : la photo réalisée à l’occasion de la mise en place du Syndicat

Légende de la photo : autour du Président Charles Ange Ginésy : Jean Leonetti, Maire d’Antibes Juan-les-Pins, Président de la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis, Jean-Pierre Savarino, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur, Jean-Marc Gambaudo, Président d’Université Côte d’Azur, Michel Rossi, Vice-président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes en charge du numérique, Maire de Roquefort-les-Pins, Vice-président de la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis, des Conseillers départementaux Alexandra Borchio-Fontimp, Sophie Deschaintres, Charles Scibetta, Jean-Pierre Mascarelli, Maire de Bouyon et Vice-président de la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis le Directeur général des Services du Conseil départemental des Alpes-Maritimes, Christophe Picard, Paul Sgro, Directeur de la Transformation Numérique et de la Relation Usager au Conseil départemental des Alpes-Maritimes, Alexandre Follot, Directeur général du Syndicat Mixte de Sophia Antipolis – SYMISA et Directeur général adjoint Aménagement & Développement économique de la CASA.

Retour