Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
26/11/2014
Calendrier Scolaire - Les élus de la montagne reçus par la Ministre de l'Education Nationale

Calendrier Scolaire - Les élus de la montagne reçus par la Ministre de l'Education Nationale

Après une inquiétude légitime annoncée par la presse sur la fermeture de la discussion sur le calendrier scolaire, la Ministre de l'Education Nationale, invitée par le Premier Ministre à l'occasion du Congrès de l'ANEM à Chambéry à rouvert le dossier. Elle a reçu une délégation d'élus du Conseil National de la Montagne (CNM) avec à l'ordre du jour le calendrier scolaire et les dates des vacances de printemps.

Positionnées de mi-avril à mi-mai depuis 2011, les vacances de Printemps sont beaucoup trop tardives pour l’activité des stations de montagne. Leur décalage a réduit de 70% la fréquentation des domaines skiables sur cette période. Il est à craindre que cette baisse de la fréquentation s'amplifie et entraine des fermetures anticipées de domaines skiables (fin mars), ce qui affecterait directement les emplois pour l’ensemble des professionnels présents en station (commerces, hôtels, restaurants, employés des domaines skiables, moniteurs, guides). Une situation qui inquiète et mobilise fortement les Maires des stations de montagne.

Le 17 octobre dernier à Chambéry, le Premier Ministre a répondu à l’interpellation de l’ANMSM et des professionnels du tourisme, en promettant une concertation sur le calendrier scolaire. Un premier rendez-vous, le 25 novembre, avec Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Education nationale, a ainsi permis d’ouvrir la discussion. Si aucune concession n’a pour l’instant été faite par le Ministère, la reprise du dialogue laisse espérer de possibles aménagements du calendrier scolaire.  La Ministre s’est montrée particulièrement réceptive sur ce dossier en y intégrant une dimension interministérielle.

Pour Charles Ange Ginesy, président de l’Association Nationale des Maires des Stations de Montagne, « son écoute était des plus attentive laissant espérer à la fois une amélioration sur le calendrier scolaire pour ramener les vacances de printemps sur une période où l’enneigement de nos stations permet d’accueillir les skieurs et de continuer ainsi à faire vivre toute une économie montagnarde ».

Les maires de stations proposent une solution de compromis, qui répond au double objectif de garantir la santé des enfants et favoriser leur réussite scolaire, tout en prenant en compte les réalités de l’activité des stations de montagne. Cette solution implique de réduire de 7 à 6 semaines la période d’enseignement entre la fin des vacances d’hiver et celles du printemps.

Cette solution est partagée avec les autres associations nationales de communes touristiques (ANMSCCT et ANEL) et d’élus de montagne (ANEM).

La mobilisation des élus et des professionnels a déjà donné des résultats. L’an dernier, elle a permis d’avancer les vacances d’hiver d’une semaine et de supprimer les départs en vacances en milieu de semaine pour les vacances de Noël 2016-2017. Il faut aujourd’hui poursuivre nos efforts !

Concernant les rythmes scolaires, la Ministre Najat Vallaud-Belkacem a également écouté d’une oreille attentive les revendications de la montagne en faveur du Ski Scolaire.


image
Retour