Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
10/11/2014
Puget-Théniers – Environnement et économie à l'ordre du jour du conseil communautaire

Puget-Théniers – Environnement et économie à l'ordre du jour du conseil communautaire

Réunis en conseil communautaire autour du président d'Alpes d'Azur Charles Ange Ginésy, les représentants des 34 communes de la communauté de communes Alpes d'Azur ont planché sur l'environnement et le développement économique du territoire.

Premier point abordé, l’approbation de la convention avec le GEIQ Pastoralisme (formation d’aides bergers) qui se déroule chaque année sur Valberg, « mais que nous pouvons faire tourner sur l’ensemble des communes souhaitant recevoir ces jeunes en formation, explique le président, nous souhaitons faire profiter à ces apprentis d’un endroit pratique pour favoriser le pastoralisme et l’agriculture dans nos montagnes ». Une formation qui entre dans le programme du pôle environnement de la CC Alpes d’Azur et qui permet à une dizaine de jeunes d’être formés chaque année. « Ces jeunes trouvant généralement un emploi dans l’année qui suit leur formation ».

Après avoir adopté cette convention à l’unanimité, les conseillers communautaires ont également approuvé la candidature du Pays Vallées d’Azur Mercantour à l’appel à projet de la Région sur les forêts, afin de faire un diagnostic des ressources en bois et la pérennisation de ces ressources. « Nous souhaitons monter une filière bois intra-muros et définir des axes pour exploiter cette forêt qui augmente de 6% par an », souligne Charles Ange Ginésy.


Enfin, toujours sur le plan de l’environnement, une demande de subvention a été adoptée pour acquérir des colonnes aériennes dans le cadre de la collecte sélective sur l’Estéron. « Je veux saluer les maires de la vallée de l’Estéron qui ont planché pour réduire leurs points de collecte, qui étaient au nombre de 168 et passeront désormais à 53 points, avec des colonnes emballages et d’autres pour le verre, et ce, à chaque point de collecte ». Une rationalisation qui ne devrait pas pénaliser les habitants, ces points de collecte ayant été étudiés selon les flux des usagers de la route. « Tout a été pris en compte pour que ces colonnes soient disposées là où il y a le plus de passage ».


Dernier point, l’approbation d’une convention de partenariat avec la chambre de commerce et d’industrie (CCI) qui a été contactée pour dresser un tableau de bord des 34 communes afin d’avoir une idée des entreprises présentes sur le territoire, savoir celles qui se créent et celles qui ferment. « Le but est d’avoir une information d’ordre économique et de mieux cerner la vie des entreprises, notamment sur leur création et leur transmission, explique le président d’Alpes d’Azur, nous devons définir une stratégie de territoire pour développer les zones d’activité et mettre en valeur les richesses du territoire ».


Toutes ces délibérations ont été approuvées à l’unanimité.

 

Retour