Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
19/09/2014
Alpes d'Azur – Aller plus loin dans la cohérence éducative

Alpes d'Azur – Aller plus loin dans la cohérence éducative

Elus, parents d'élèves, corps enseignant, représentants de la CAF et de la Direction départementale de la cohésion sociale étaient réunis autour du président de la communauté de communes Alpes d'Azur, Charles Ange Ginésy et de l'inspecteur d'académie Philippe Jourdan à l'occasion d'une réunion sur la mise en place d'un projet éducatif territorial englobant les écoles d'Alpes d'Azur.

Réunion de lancement fortement suivie pour le Programme Educatif Territorial qui permettra à l’intercommunalité, en charge des écoles, de proposer un parcours éducatif cohérent mettant en harmonie le contenu éducatif dispensé pendant les heures de cours et l’ensemble des activités périscolaires ou associées à la réforme des rythmes scolaires. « Le Programme Educatif Territorial sera à l’optimum de ce que l’intercommunalité pourra faire car nous voulons construire sur ce territoire des écoles modèles », comme l’a expliqué Charles Ange Ginésy. « Il s’agit d’une démarche concertée avec les élus, les associations, la DDCS et le corps enseignant pour améliorer les fameux NAP et temps périscolaires, pour un plus grand confort des enfants et une meilleure approche éducative ».


« Il pourra, par exemple y avoir des temps de lecture, de pause, si les enfants ont besoin d’être tranquilles pour récupérer de leur journée, … le but étant d’appréhender l’enfant de manière globale et de prendre en compte ses intérêts, tout comme ceux de la communauté de communes Alpes d’Azur», a souligné l’Inspecteur d’Académie, Philippe Jourdan.


Après une présentation de ces PEDT, le président de la CC Alpes d’Azur a tenu à rassurer les parents : « le projet s’appuie sur des initiatives déjà existantes via des associations, avec des équipements variés comme des terrains de sport ou des bibliothèques, sans oublier que nous possédons un atout environnemental avec des spécialistes présents sur place qui peuvent eux aussi intervenir auprès des enfants ».


Ce projet éducatif de territoire nécessitera des réunions de travail territoriales pour un premier diagnostic, les besoins ainsi exprimés permettront de prioriser les domaines d’intervention et le projet devrait être finalisé au mois de janvier 2015.

 

Retour