Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
25/06/2016
Conseil municipal de Péone – Séance de travail chargée pour les conseillers

Conseil municipal de Péone – Séance de travail chargée pour les conseillers

Réunis autour de Charles Ange Ginésy, les conseillers municipaux de Péone-Valberg ont planché sur de nombreux sujets d'importance, telle que la création d'une agence postale communale à Valberg, les conventions de pâturages pour les bergers ou encore des travaux de réfection de la mairie de Péone.

Dans le cadre de la création d’une Maison de Services au Public à Valberg, qui regroupera l’ensemble des services au public de la station ( Parc du Mercantour, gendarmerie, CAF, aide sociale, …), les conseillers municipaux, éclairés par les explications du député-maire, ont voté pour la création d’une agence postale communale qui viendra augmenter le nombre de services au sein de cette Maison dédiée. « Nous nous orientons en effet vers une APC, c’est un choix un peu contraint, mais La Poste n’aurait pas pu faire autrement que de s’en aller dans un avenir proche, nous ne faisons que devancer cette décision », explique-t-il, exprimant sa volonté de pouvoir bénéficier des subventions de La Poste pour créer cette APC :  33 000€ pour l’aménagement de l’agence et le salaire de la guichetière versé pendant 18 ans. « Nous essaierons de récupérer notre postière afin de ne laisser personne sur le carreau, les services de livraison de courrier ne seront pas touchés ». Ainsi, l’APC permettra une plus grande amplitude d’ouverture du bureau puisqu’elle sera calquée sur l’ouverture touristique (quasiment 7j/7), avec un bémol cependant pour le retrait d’espèces qui plafonnera à 300€ / semaine.


Autre dossier abordé, les conventions de pâturages avec les bergers en estive. Ces conventions passeront de 1 an à 5 ans, comme le prévoit la loi, Charles Ange Ginésy souhaitant toutefois s’assurer de la bonne tenue des bergers. « Sur certaines communes, on retrouve des piquets, des filets abandonnés, des abreuvoirs laissés sur place, souligne- t-il, nous avons toujours fait confiance à nos bergers, car nous les connaissions ; aujourd’hui, nous voyons bien qu’il y a un renouveau, nous avons de plus en plus de bergers, nous devons faire en sorte qu’ils respectent nos territoires ». Une volonté affichée pour une commune qui fait de terribles efforts pour conserver ses alpages et le pastoralisme notamment à travers la construction de cabanes pastorales.


Enfin, la réfection de la mairie de Péone a également été abordée. Le projet n’en n’est qu’à son balbutiement, mais déjà, la réfection de la toiture a été évoquée, ainsi qu’un coup de jeune dans les locaux même. Affaire à suivre.

 

Retour