Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
16/06/2014
Décorations dans l'Ordre du Mérite Agricole de Michel Dessus et Louis Bernard

Décorations dans l'Ordre du Mérite Agricole de Michel Dessus et Louis Bernard

Charles Ange Ginesy a remis les Insignes de Chevalier et d'Officier de l'Ordre du Mérite Agricole à Michel Dessus, Président de la Chambre d'Agriculture des Alpes-Maritimes et Louis Bernard, Chef du service départemental de l'Office Nationale de la Chasse et de la Faune Sauvage en reconnaissance de leur dévouement à l'agriculture.

Charles Ange Ginesy était au Centre de Recherches Economiques et d'Actions Techniques (CREAT) Samedi 14 Juin 2014 pour la remise de l'ordre du Mérite Agricole.

C'est à cette occasion qu'il a rappelé la place importante qu'occupe l'agriculture dans notre territoire. Ainsi, le Conseil Général est la collectivité partenaire des agriculteurs dans les Alpes-Maritimes avec une politique départementale volontariste et ambitieuse pour l'agriculture azuréenne. Cette implication profonde s'inscrit dans une politique de soutien conséquente avec près de 2 millions d'euros consacrés à l'agriculture pour le budget 2013.

Il a également rappelé qu'un partenariat avec la Chambre d'Agriculteur a permis de dégager un soutien départemental annuel compris entre 125 000 et 140 000€.

Le Mérite Agricole est attribué sur le dévouement à la cause de l'agriculteur.

Charles Ange Ginesy a décoré Michel Dessus, Président de la Chambre d'Agriculture des Alpes-Maritimes, homme de bon sens et amoureux de la terre, au grade de Chevalier dans l'Ordre du Mérite Agricole et Louis Bernard, Chef du Service Départemental de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, homme de conviction et amoureux de la Nature, au grade d'Officier dans l'Ordre du Mérite Agricole.

Pour leurs engagements au service de notre agriculture montagnarde et de notre environnement, ils rejoignent aujourd'hui un ordre d'exception qui regroupe actuellement seulement 28 000 Français.

image
image
Retour