Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
13/02/2013
Ecoles rurales - Les Maires se penchent sur la réforme des rythmes scolaires

Ecoles rurales - Les Maires se penchent sur la réforme des rythmes scolaires

A l'initiative de Charles Ange Ginésy, Jean-Paul David, Président de l'Association des Maires Ruraux et Philippe Jourdan, Inspecteur d'Académie ont convié les Maires des communes rurales des Alpes-Maritimes à une présentation du projet de réforme des rythmes scolaires. Une réforme qui impacte directement les communes et qui a donné lieu à une large discussion sur une réforme mise en œuvre dans la précipitation et dont le financement n'est pas assuré par l'Etat.

Depuis la mise en place de la semaine de 4 jours en 2008, les écoliers français travaillent 144 jours contre 187 jours en moyenne dans les 34 pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques. Le projet de réforme du Gouvernement, lancé le 17 Mai 2012, consiste à répartir les heures de classe sur 9 demi journées contre 8 auparavant.

Après une présentation du projet de Réforme par l’Inspecteur d’Académie, Charles Ange Ginésy, à l’unisson de nombreux élus présents à faire part de son désaccord avec la réforme proposée « Si l’objectif est louable, la réforme s'est décidée dans la précipitation en se limitant au seuls rythmes scolaires. Les dépenses qu'elle entraîne ne sont que partiellement financées par l’Etat sur une très courte période. C’est un transfert de charge déguisé de l’Etat vers les communes qui en milieu rural n'auront pas les moyens d’embaucher du personnel qualifié afin d’assurer le développement des activités périscolaires. » 

Retour