Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
30/06/2015
Lieuche – Un festin marqué par la défense des communes

Lieuche – Un festin marqué par la défense des communes

Denise Leiboff, maire de Lieuche, a reçu le député Charles Ange Ginésy et son binôme à l'assemblée départementale Anne Sattonnet ainsi que le sénateur Jean-Pierre Leleux lors du festin de son village. L'occasion pour le parlementaire de revenir sur les attaques répétées exercées par le Gouvernement sur les communes et en particulier les communes rurales.

Au cours d’une très belle fête patronale, de nombreux élus ont abordé la menace qui pèse sur les communes : leur mort programmée si la loi Notre devait être appliquée. Après le traditionnel dépôt de gerbe au monument aux morts,  le maire Denise Leiboff s’est déclaré « bouleversée ». « Ce que je pressentais depuis longtemps est à notre porte, les communes sont menacées de disparition au profit de grands territoires et face à ce projet de gouvernance d’où la ruralité est expurgée, les citoyens ne peuvent que résister ». Supprimer la commune reviendrait à détruire les bases de la démocratie française, selon le 1er magistrat.


Pour sa part, Anne Sattonet, conseillère départementale du canton de Vence a déclaré l’importance d’écouter les gens de terrain « avant de prendre des décisions absurdes ». Même réaction du côté du sénateur Jean-Pierre Leleux et du député Charles Ange Ginésy, 1er vice-président du conseil départemental et président de la CCAA. «  Le gouvernement doit arrêter de s’attaquer aux communes. Après les communes, ce sont les gendarmeries, l’académie de Nice…qui sont menacées, on croit rêver, on se croirait au siècle dernier… ». Concernant la loi NOTRe, il a souligné que si le seuil de 5 000 habitants n’était pas voté à l’Assemblée, Alpes d’Azur qui en compte 9 800, cesserait d’exister et devrait se réunifier avec un nouveau territoire. « Il y a tout de même de bonnes nouvelle, a-t-il poursuivi, car le conseil départemental maintient son aide aux communes, elles pourront aussi conserver la dotation cantonale pour leurs opérations de voirie ou de rénovation des bâtiments communaux ».


A propos du schéma d’aménagement départemental du numérique, Charles-Ange Ginésy a indiqué que le conseil départemental allait consacrer 90 Millions d’€ sur 5 ans pour le haut débit dans les communes rurales.

 

Retour