Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
29/08/2016
Péone – La Saint Vincent Péonienne, dernière fête patronale du territoire Cians-Var

Péone – La Saint Vincent Péonienne, dernière fête patronale du territoire Cians-Var

La Saint-Vincent a clôturé les fêtes patronales du territoire Cians-Var en beauté, rassemblant une foule très dense, une quarantaine d'élus venus de toute la 2ème circonscription, sans oublier la représentante de la Région, et de nombreuses personnalités dont l'inspecteur d'Académie étant réunis autour du député-maire Charles Ange Ginésy.

Après une très belle messe célébrée conjointement par le curé de la paroisse, le père Gilles Bailbé et le vicaire général Mgr Jean-Louis Cazzaniga, la procession, ouverte par les tirs de carabine des Bravadaïres et les porte-drapeaux, a rejoint le petit oratoire. Puis ce fut un moment de recueillement au monument aux morts, avec le dépôt d’une gerbe de fleurs au monument aux morts.


Après un mot d’accueil du président du comité des fêtes, Yann Lucarini, qui a remercié tous les participants et bénévoles qui ont permis la tenue de cette belle fête, Charles Ange Ginésy est revenu sur le drame que Nice a vécu le 14 juillet dernier, soulignant que « nous avons tous présent à l’esprit cette tragédie, que nous avons tous vécu émotionnellement ; après Charlie Hebdo, le Bataclan, Nice, il y en a eu d’autres, la Baie des Ange est triste de ces 86 victimes ».


« Après 70 ans, de paix, et devant notre monument aux morts, tout à l’heure, je pensais à ces Français qui ont donné leur vie pour la cohésion d’un peuple, pour la Fraternité, l’Egalité, la Liberté et la Laïcité, alors que ces frappes terroristes nous ont fait basculer dans une logique de guerre », a insisté le parlementaire. La France, au cœur d’un conflit mondial, « il n’y a rien d’étonnant à ce que la France soit une cible car nos forces sont engagées de par le monde pour défendre ces valeurs ».


Des actes que Charles Ange Ginésy souhaite voir cesser. « En tant qu’élu de la Nation, je me suis à chaque fois prononcé avec détermination sur l’Etat d’Urgence, mais sur les 60 amendements que nous avons présentés, seuls 3 ont été adoptés », a-t-il regretté, martelant « le Djihad est un crime, et à situation exceptionnelle, il faut des lois exceptionnelles ».


« Urgent de prendre de bonnes mesures », « espoir qu’une conscience nationale se réveille », « restauration de l’autorité de la République, de l’Etat, de l’Education, des valeurs familiales » : autant de thèmes abordés par Charles Ange Ginésy qui a tenu à remercier les forces de gendarmerie menées par le Major Vincent Jeulin, commandant la communauté de Brigades de Guillaumes-Valberg lors de la Saint-Vincent.


"Donnons-nous les moyens de faire en sorte que ces crimes cessent afin de préserver nos libertés car à force de laxisme, de démagogie et d’angélisme on a laissé s’installer le ver qui pourrit le fruit". Parmi ces moyens, portés par le conseil départemental, la poursuite de l’équipement en vidéo-protection. « 24 caméras seront installée pour assurer la sécurité a expliqué le 1er magistrat, il s’agit bien là de protection et pas d’inquisition, les images de ces caméras ne seront visible que par la justice et les gendarmes, pas par la municipalité ».


Autre projet, porté cette fois-ci par la communauté de communes Alpes d’Azur (toujours avec le soutien sans faille du Département) : le schéma départemental d’aménagement du numérique qui amènera le très haut débit à Péone d’ici fin 2018. « Nous engagerons également des travaux à hauteur de 75 000€ pour la réfection de la route des Chardonniers, réaliserons une cabane pastorale à Riou-Blanc, créerons le cimetière du Prin, retravaillerons sur la station d’épuration de Péone et assurerons l’alimentation en eau potable pour le village et les quartiers éloignés ».


La Saint-Vincent s’est poursuivie par le traditionnel apéritif d’honneur offert à la population, toujours dans cette ambiance très conviviale péonienne.

 

Retour