Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
10/08/2015
Sauze – Une Saint Laurent sous le signe du partage

Sauze – Une Saint Laurent sous le signe du partage

La commune de Sauze a fêté la Saint-Laurent magistralement organisée par un comité des fêtes dynamique, présidé par Jean-Michel Barone, qui a réuni tous les habitants autour du maire Nicole Bertolotti et du député Charles Ange Ginésy.

Après une grand’messe célébrée en l’église de Sauze par le père Gille Bailbé, le dépôt de gerbe au monument aux morts, la traditionnelle procession à travers les rues du village et la bénédiction des pâturages, le président du comité des fêtes, Jean-Michel Barone a tenu à remercier tous les Sauzois « qui ont participé à la préparation et le déroulement de notre fête patronale », Jean-Michel Barone annonçant à cette occasion son départ du comité des fêtes car « venu pour un an à la tête de ce comité, cela fait maintenant trois ans et je souhaite me consacrer à ma famille ».


Une annonce qui a ému le maire Nicole Bertolotti qui, dans un propos très chaleureux a remercié Jean-Michel Barone et les membres du comité des fêtes pour leur dévouement à Sauze et ses traditions. Après avoir brossé les travaux réalisés en régie communale et grâce aux subventions du Département, Nicole Bertolotti s’est attachée à dévoiler les projets à venir : aménagement de la place du village et de places de parking, installation de mobilier urbains à Sauze et dans les hameaux, le goudronnage autour du lavoir du village, le maintien et la relance des fêtes dans les hameaux « avec l’implication forte de la population ». Après avoir remercié son équipe municipale le maire a souligné sa fierté de travailler en tant que présidente, pour la commission des affaires scolaires à la communauté de communes Alpes d’Azur.


Le député Charles Ange Ginésy saluant le travail du maire et de son équipe, a déclaré : « l’unité communale est absolument indispensable pour que les communes continuent à vivre ». Une vie bien difficile à maintenir dans les villages, d’autant « qu’à un moment où l’ensemble de l’Europe redémarre, la France continue à accuser une forte hausse de chômage, l’Etat réduisant par ailleurs de plus de 30% ses dotations aux communes ». Un tableau bien gris rehaussé par la présence sans faille du conseil départemental « qui continue à soutenir les communes rurales dans leur développement et leurs projets ». Le parlementaire rappelant son combat pour « la défense des intérêts locaux, que je mène depuis plus de trente ans et que je continuerai à mener. La loi Notre ne résoud rien, on ne dépensera pas moins, et on dépensera moins bien ». 


Une loi décriée par Charles Ange Ginésy qui se veut impliqué dans les préoccupations des territoires et des habitants ruraux. « Le conseil départemental et Alpes d’Azur répondront toujours présents pour les communes rurales » a-t-il martelé, avant d’évoquer le grand projet que représente le schéma départemental d’aménagement du numérique. Un projet de 90 millions d’euros, qui s’étalera sur sept ans et permettra l’arrivée du très haut débit jusque dans les territoires isolés, permettant le télétravail, le désenclavement cellulaire, l’accès à la culture…

 

Retour