Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
15/07/2013
Daluis – Une fête patronale sous le signe de la tradition

Daluis – Une fête patronale sous le signe de la tradition

Sous l'impulsion de Laure Ginouse et de l'ensemble du Comité des Fêtes, en présence des Bravadaïres, félicités par le maire Paul Nobizé, la Saint Célestin s'est déroulée dans la tradition. Une fête patronale empreinte d'émotion au cours de laquelle le député Charles Ange Ginésy a abordé l'avenir des territoires ruraux.

Après une messe d’une haute tenue célébrée par le père Gilles Bailbé, curé de la paroisse, la traditionnelle procession, encadrée par les tirs des Bravadaïres et le dépôt de gerbe au monument aux morts, rehaussé par la présence de porte-drapeaux, tout le monde s’est réuni sous le chapiteau pour les traditionnels discours.
 
L’occasion, pour la présidente du comité des fêtes, Laure Ginouse, de remercier toute son équipe ainsi que les bénévoles qui « ont aidé à réaliser cette belle fête », sans oublier « le soutien de la mairie de Daluis et du conseil général ». La jeune femme revenant sur les contraintes et difficultés liées à l’organisation de cette fête.
 
Pour sa part, le maire Paul Nobizé est revenu sur le dévouement du comité des fêtes de Daluis, « qui n’a eu de cesse de préparer de nombreuses manifestations tout au long de l’année ». Puis, il a évoqué les travaux réalisés au cours de l’année : « le renforcement du pont du Riou, la réhabilitation à venir de l’ancienne gare de Daluis en deux appartements, dont l’un accessible aux personnes handicapées, sans oublier le projet d’assainissement pour le quartier de la Salette et le village », des travaux qui devraient d’élever à plus de 900 000€. Dans un grand moment d’émotion, Paul Nobizé a tenu à témoigner, en cette veille de fête nationale chargée de symboles de liberté, de son vécu lorsqu’il a été raflé par les Allemands en pleine débâcle « en 1944, lorsque j’avais 14 ans » et de l’horreur qu’il a vue et vécue de la guerre, le laissant sans voix pendant de nombreux jours. 
 
Invité à prendre la parole, le député Charles Ange Ginésy a gratifié le maire pour son témoignage poignant, puis a évoqué la crise économique internationale « qui mériterait que l’on s’y penche plus à l’Assemblée Nationale, au lieu de légiférer sur des textes moins importants, comme la réforme des territoires qui verra la disparition des conseillers généraux tels qu’on les connaît », a-t-il expliqué. « Place sera faite aux conseillers départementaux qui auront un territoire de 40 000 électeurs à gérer. Nos territoires ruraux seront perdus dans la masse des grandes villes. » L’élu a réitéré son soutien et son dévouement à ces territoires, tout en soulignant l’attachement du maire de Daluis à continuer à faire vivre sa commune et félicitant le comité des fêtes pour la tenue de cette Saint-Célestin.

Une auberge ouvre à Daluis !

Une auberge ouvre à Daluis !

Après de nombreuses années sans auberge, et de nombreuses péripéties dans sa réalisation, l’auberge communale de Daluis a ouvert ses portes à l’occasion de la fête patronale de la Saint-Célestin. Tenue par Virginie et Grégory Népi, elle propose désormais aux habitants et vacanciers un coin pour se désaltérer et des repas (cuisine traditionnelle, ndlr). Ouverte tous les jours de l’année, cette auberge a également pour vocation de devenir un lieu de vie et de rencontre.
Retour