Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
19/10/2014
Puget-Théniers – Succès pour la foire agricole

Puget-Théniers – Succès pour la foire agricole

De nombreux forains, agriculteurs et éleveurs du territoire de Puget-Théniers étaient présents lors de la foire agricole, organisée par le syndicat agricole de la haute vallée du Var, présidé par Jean-Claude Authier. Un moment de discussion entre monde agricole et élus, notamment le député-maire de Péone-Valberg Charles Ange Ginésy.

A l’occasion de cette traditionnelle foire agricole du mois d’octobre, le président du syndicat agricole de la haute vallée du Var, Jean-Claude Authier, s’est félicité de la présence de nombreux exploitants, s’engageant également pour la préservation des terres agricoles comme celles du Var et appelant « aux responsabilités des politiques » pour créer un atelier de découpe jumelé à l’abattoir de Puget-Théniers « afin de valoriser et commercialiser les produits locaux ». Jean-Claude Authier a également rappelé la volonté du syndicat de rénover les oliveraies de Puget afin de remettre en production les parcelles « aujourd’hui à l’abandon ».


Le député Charles Ange Ginésy, président de la communauté de communes Alpes d’Azur, a salué le travail du syndicat agricole de la haute vallée du Var, souhaitant « partager ses espérances pour l’avenir de l’agriculture et de l’élevage sur notre territoire ». L’élu a rappelé les aides débloquées chaque année par le conseil général, à savoir 310 000€ pour soutenir l’installation des agriculteurs, aider les filières spécialisées et les professionnels dans leur vie quotidienne. « Je crois qu’il y a un renouveau avec une volonté de faire émerger des filières spécifiques ».


Charles Ange Ginésy a également rappelé que « les élus avaient bien entendu la grogne des éleveurs concernant l’abattoir de Puget, et grâce à Emanuel Vizza, président du syndicat mixte de l’abattoir, nous pourrions être en mesure de donner une réponse au monde agricole ». En effet, au vu d’une demande plus forte de la part des éleveurs, et après modernisation de l’abattoir, « nous pourrions implanter un atelier de découpe ». Un travail de longue haleine, « qu’il faudra concrétiser avec l’aide du conseil général et de la communauté de communes Alpes d’Azur ».


Tout le monde a ensuite été convié à partager le verre de l’amitié.

 

Retour