Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
17/09/2013
Guillaumes – Foire aux tardons : le député se bat pour les éleveurs

Guillaumes – Foire aux tardons : le député se bat pour les éleveurs

La traditionnelle foire aux tardons s'est tenue à Guillaumes, avec en filigrane la prédation du loup et une rencontre entre éleveurs et élus, dont le député-maire Charles Ange Ginésy, le président de la Chambre d'Agriculture 06 Michel Dessus, ou encore le président du Gedar, M. Plot.

Un métier en péril, des éleveurs à bout de nerfs face à une situation qui s’enlise et une profession qui s’oppose fermement aux « pro-loups » ; c’est dans une atmosphère de forte pression sur l’élevage ovin extensif  que la foire aux tardons de Guillaumes, marquant la fin d’estive, s’est tenue.   Elle a néanmoins pour les éleveurs l’occasion de rencontrer et d’échanger avec les institutions présentes lors d’une  table ronde organisée par le Gedar, regroupant professionnels et institutionnels des départements alpins de la région PACA. « Une rencontre qui prouve que les foires de Guillaumes demeurent un temps fort de rencontre entre éleveurs et agriculteurs alpins, explique le maire de Guillaumes Jean-Paul David, une fonction essentielle qui a toujours existé à Guillaumes ».


Un rendez-vous incontournable, pour le président de la Chambre d’Agriculture, Michel Dessus, venu « écouter le monde de l’élevage en détresse par rapport à la prédation du loup ; la chambre d’agriculture se bat sur ce sujet », a-t-il souligné. Une situation difficile bien résumée par M. Plot, président du Gedar, qui a insisté sur la place du loup « qui n’a rien à faire dans nos vallées ».


C’est dans cette ambiance « de deuil de la profession », annoncée par les nombreux éleveurs et bergers présents lors de cette table ronde que le député-maire Charles Ange Ginésy a abordé les principaux axes de sa réflexion quant au problème du loup, répétant que « tous les participants à cette table ronde sont de votre côté pour ne pas voir la profession mourir ». Le parlementaire a réitéré sa détermination sur le sujet «Je rencontrerai la semaine prochaine le nouveau ministre de l’Écologie. Avec votre soutien et une profession unie, je compte demander des avancées significatives pour que le loup, qui n’est plus pour moi une espèce menacée de disparition, voit son statut modifié dans la Convention de Berne » relevant respectivement de la France et de l’Union Européenne. « Il faut faire changer la législation et continuer à se battre pour que vos troupeaux ne soient plus livrés au prédateur». Un discours accueilli très positivement par l’ensemble des professionnels présents. 


La foire au tardons, incontournable rendez-vous de la ruralité

La foire au tardons, incontournable rendez-vous de la ruralité

300 brebis, de nombreux éleveurs locaux, plus de 60 stands proposant machines agricoles, sonnailles, produits locaux, ainsi qu’une exposition sur le loup, vu par les éleveurs, la foire aux tardons a tenu ses promesses, en exposant la ruralité aux visiteurs, toujours plus nombreux à venir (re) prendre contact avec elle. « Je me réjouis que cette foire demeure un temps fort de la vie Guillaumoise et de la rencontre du monde rural », a expliqué le maire de Guillaumes, Jean-Paul David.

 

Retour