Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
26/05/2016

Le Député Charles-Ange Ginésy reçu à l'Élysée avec une délégation de Maires des stations de montagne par le conseiller spécial du Président de la République, Bernard Poignant

Le Député-Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne (ANMSM), Charles-Ange Ginésy a été reçu avec une délégation de Maires des stations de Montagne à l'Élysée par le conseiller spécial du Président de la République, Bernard Poignant pour rapporter la voix des stations françaises et les enjeux attendus.

Proche de François Hollande et conseiller intime du Président, Bernard Poignant a souhaité convier les Maires des stations de montagne autour d’un déjeuner de travail pour obtenir des retours terrains. Le Président Charles-Ange Ginésy était accompagné des Maires de Châtel, Nicolas Rubin, des 2 Alpes, Pierre Balme et de Valloire, Jean-Pierre Rougeoux ainsi que de ses collaborateurs.

Pour Charles-Ange Ginésy, « cette rencontre a permis de pouvoir échanger directement avec le conseiller du Président de la République pour faire remonter jusqu’au plus haut sommet de l’État les enjeux et les problématiques que nous rencontrons aujourd’hui en montagne. Cette démarche de la Présidence de la République traduit la reconnaissance de notre association et du travail effectué notamment sur le développement durable de nos territoires, le déploiement de l’internet très haut débit ou encore l’Acte II de la loi Montagne à venir ainsi que la Loi NOTRe et la question du transfert obligatoire de la compétence « promotion du tourisme, dont la création des offices de tourisme » dès le 1er Janvier 2017 où nous revendiquons une exception à ce transfert pour les stations classées ou en cours de classement ».

Lors de cette rencontre, le Président Charles-Ange Ginésy a également évoqué la nécessité de prendre en compte la part des spécificités de la montagne dans le cadre de la réforme du calcul de la dotation globale de fonctionnement et du FPIC, le besoin d’obtenir un soutien particulier pour les communes supports de stations de montagne quant au déploiement de l’internet très haut débit, la nécessité d’obtenir une meilleure prise en compte des services de l’État pour les communes supports des stations de montagne ainsi que la question du loup en montagne où nous souhaitons un juste équilibre entre protection de la nature et de la faune sauvage et préservation des activités agropastorales.

Bernard Poignant a recueilli l’ensemble des informations qui lui ont été communiquées afin d’en rédiger une synthèse pour une transmission au Président de la République.

Retour