Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
29/03/2016

Charles-Ange Ginésy obtient de forts engagements pour la Maison d'Arrêt de Grasse : des moyens humains et une enveloppe de 3 millions d'euros

Le Député de la 2ème circonscription des Alpes-Maritimes, Charles-Ange Ginésy a interrogé lors des questions orales sans débat du Mardi 29 Mars, le Ministre Jean-Jacques Urvoas sur la situation de la Maison d'Arrêt de Grasse. Il obtient trois engagements du Ministre : 13 postes de surveillants complémentaires, affectation de personnel stagiaire et 3 millions d'euros pour la modernisation de cet établissement.

Portant un intérêt particulier à la situation de cette maison d’arrêt, le parlementaire avait souhaité visiter ce centre pénitentiaire pour visualiser de lui-même la difficile situation de cette Maison d’Arrêt.

Un mois après, à l’Assemblée nationale, Charles-Ange Ginésy a ainsi relayé les problématiques rencontrées par les personnels et la direction de l’établissement, devant le Ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas. Il a ainsi rappelé que « la Cour des comptes a dénoncé dans un référé, la semaine dernière, une gestion « calamiteuse » des centres pénitentiaires. A Grasse, par manque de personnel la cour de promenade et celui de la rotonde, lieu d’échanges et de convergences ne sont même plus surveillés… ». Aussi, le Député est revenu sur les chiffres de la Direction interrégionale des Services Pénitentiaires PACA et le taux de couverture des surveillants de 85,9% avec 20 postes vacants. Face à ce constat alarmant, le Ministre a annoncé l’ouverture de 13 postes supplémentaires affectés à la Maison d’Arrêt de Grasse sur les 136 dont dispose la direction régionale, le renforcement des effectifs avec des surveillants stagiaires affectés dès le 4 Juin prochain, ainsi que la mise en place d’un nouvel organigramme des services.

Comme l’a dénoncé dans sa question Charles-Ange Ginésy, « le taux de surpopulation carcérale est plus qu’alarmant : 151% avec 868 détenus pour seulement 574 places ». Sur ce point le Ministre a répondu que la direction interrégionale portera une attention particulière sur cette surpopulation et mettre en place de nouvelles affectations de détenus pour décharger la maison d’arrêt.

Enfin, s’agissant de l’état général de la Maison d’Arrêt, le Ministre a annoncé une enveloppe de 3 millions d’euros pour faire face à l’obsolescence des équipements : vidéosurveillance, réseaux radios, verrouillage automatique des portes et le brouilleur d’onde pour téléphones portables.

Le Député Charles-Ange Ginésy se satisfait de cette annonce qui « est un réel engagement pour redonner toute la rigueur et le sens à la Maison d’Arrêt de Grasse. C’est une forte motivation pour la direction, les représentants syndicaux ainsi que le personnel qui œuvrent depuis tant d’années pour la bonne tenue de cet établissement. Enfin, comme l’a indiqué le Ministre, je ne manquerai pas de suivre avec une attention particulièrement vigilante la concrétisation de ces annonces ».

Retour