Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
18/09/2013

Roquestéron – Hommage émouvant à André Roumagnac

Charles-Ange Ginésy s'est rendu à la cérémonie hommage à André Roumagnac, maire de Roquestéron depuis 1989. La cérémonie s'est déroulée sous la Halle Saint Jean de Roquestéron, en présence de nombreux élus, dont Christian Estrosi, député-maire de Nice et Eric Ciotti, député et Président du Conseil Général, des forces de l'ordre et d'un nombre important de roquerois.

Venus rendre un dernier hommage à celui qui, durant 24 ans, œuvra considérablement pour sa commune, les élus ont salué la carrière exemplaire et le dévouement de cet ancien militaire, capitaine dans l'armée de l'air. Des témoignages des plus émouvants se sont succédé, faisant l'éloge d’un « homme de conviction » selon Eric Ciotti, « engagé et passionné » pour Sylvie Cendre, sous-préfète chargée de mission auprès du préfet des Alpes-Maritimes.

 

André Roumagnac fut l’instigateur de projets ambitieux, dont la construction d’une station d’épuration et d’une maison de santé, la cantine pour l’école ou la rénovation de l’église et de la voirie, comme le rappelait Pierre-Guy Morani, maire de Gilette et médecin ayant accompagné M. Roumagnac dans ces derniers instants. Extrêmement investi dans ses activités malgré la maladie, il assuma ses fonctions jusqu’au bout. Un courage caractérisant « le véritable film que fut la vie d'André Roumagnac », a résumé Christian Estrosi.

 

A l’issue de la cérémonie, Charles-Ange Ginésy a tenu à souligner « la perte d’un grand serviteur pour le village de Roquestéron et la vallée de l’Estéron ». « André Roumagnac était un fidèle compagnon de route, comme il l’avait été avec mon père Charles Ginésy, a-t-il ajouté. C’était un élu proche de ses habitants qui avait à cœur la défense de la ruralité. »

 

Charles-Ange Ginésy s’associe à la douleur de sa famille et de ses proches et présente ses plus sincères condoléances.

Retour