Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
05/12/2016
Scolaire – L'inspecteur d'académie au chevet des écoles d'Ascros-St Pierre-La Penne

Scolaire – L'inspecteur d'académie au chevet des écoles d'Ascros-St Pierre-La Penne

L'inspecteur d'académie de Nice, Michel-Jean Floc'h a été accueilli par le président de la communauté de communes Charles Ange Ginésy, entouré de Danielle Chabaud Vice-Présidente déléguée aux affaires scolaires et Nicole Bertolotti, présidente de la commission afférente, des services intercommunaux et des maires de communes concernées, pour une tournée des 3 écoles d'Ascros de La Penne ainsi que de Saint-Pierre, dans le département des Alpes de Haute-Provence. Une visite qui s'est effectuée avec la sous-préfète de Nice- MontagneVéronique Laurent-Albesa et du sous-préfet de Castellane Christophe Duverne. Objectif : envisager avec les élus locaux les prospectives d'avenir de l'Éducation Nationale sur ses 3 communes aux problématiques particulières.

Une baisse des effectifs, des écoles constituées en regroupement Pédagogique Intercommunal et des enfants qui effectuent leur scolarité sur 2 communes, voilà le constat d’Alpes d’Azur sur Ascros et La Penne. St Pierre, enclave du département du 04, présentant les mêmes similitudes avec des élèves de toutes tranches d’âge.


Constatant la baisse des effectifs sur les 3 écoles, l’inspecteur d’académie de Nice, Michel-Jean Floc’h a souhaité  alerter les maires « L’idée, aujourd’hui, est de voir ce qui est envisageable de faire avec vous. Des options sont possibles pour gérer au mieux la problématique des 3 villages mais la baisse des effectifs amène l’Éducation Nationale à réfléchir à une nouvelle organisation sur ce secteur géographique ».


Le député Charles Ange Ginésy a insisté sur « la nécessité de prendre en considération l’enfant avant tout et d’assurer un service public essentiel pour chaque foyer et chaque commune », tout en remerciant l’inspecteur d’académie « de nous avoir alertés sur ce problème et de vouloir trouver une solution en concertation avec les maires ». Charles Ange Ginésy martelant « je suis viscéralement attaché à nos écoles ; quand il y a des enfants dans un village, il y a de la vie, alors mûrissons ensemble cette problématique. Nous avons énormément investi avec la Communauté de Communes Alpes d’Azur dans les 14 écoles du territoire pour une éducation d’excellence: rénovation, matériel numérique… alors même que la mise en œuvre des rythmes scolaires a saigné notre budget à blanc… il est inconcevable pour moi qu’on ne soit pas  accompagné dans cette démarche. S’il faut faire des efforts, nous les ferons, nous ne lâcherons pas nos enfants et je souhaite que la concertation menée par l’Inspection académique aille jusqu’au bout.

Retour