Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
14/07/2015

La Gaude – 14 Juillet : Le symbole d'un peuple qui gronde

Accompagné du Maire de La Gaude, Michel Meini et des Conseillers départementaux Vanessa Siegiel et Joseph Ségura, le Député Charles Ange Ginésy est revenu sur le symbole du 14 Juillet qui représente les valeurs de la République.

Avant de déposer les gerbes au Monument aux Morts, Michel Meini a commencé son discours en commençant par le symbole du 14 juillet : « symbole d’un peuple qui gronde et qui n’est pas prêt à se laisser guider vers de mauvaises décisions, symbole d’un peuple pour qui la liberté, l’égalité et la fraternité sont des principes de vie qui sont à suivre au quotidien ».

Réaffirmant que le peuple français devait être le garant du respect de ces valeurs – sur son propre territoire, mais également à l’étranger -, le Maire a rappelé l’implication de l’armée partout où cela est nécessaire : « chaque année, des soldats meurent pour cette cause, ces idées. Ayons une pensée pour ceux qui combattent, et qui sont prêts à mourir pour offrir une vie meilleure à d’autres peuples ».

Le député de la 2ème circonscription des Alpes-Maritimes, Charles Ange Ginésy a répondu à l’invitation du Maire pour cette cérémonie en rappelant les valeurs d’une république réunie sur le 14 Juillet : « C’est lors du discours du député de la Seine, Benjamin Raspail, qu’en 1880, la date du 14 Juillet a été prise pour représenter la fête nationale annuelle, en commémoration de la prise de la Bastille et de la Fête de la Fédération. » Rappelant les turbulences du monde actuel, il a salué les forces armées, ainsi que les grands progrès technologie avec notamment, l’airbus militaire et le l’hélicoptère de combat – Le Tigre – qui « assurent notre protection et notre sécurité. Enfin, le parlementaire a déclaré « tout le plaisir et le bonheur de voir pour la première fois, défilé ensemble sur les Champs Élysée, les forces du GIGN, du RAID et de la BRI », avant de former le vœu « d’une France qui présente une image unie et qui défend ses valeurs pour que nous n‘ayons plus à subir les outrances de ces dernières années ».

Retour