Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
07/07/2020
projets Otesia

Lancement des 4 premiers projets de l'Observatoire des impacts Technologiques Economiques et Sociétaux de l'Intelligence Artificielle (OTESIA)

Le Département des Alpes-Maritimes et ses partenaires que sont la Communauté d'Agglomération de Sophia Antipolis, Université Côte d'Azur ainsi que la Chambre de Commerce et d'Industrie Nice Côte d'Azur ont lancé en novembre dernier l'Observatoire des Impacts technologiques économiques et sociétaux de l'Intelligence Artificielle (OTESIA). L'OTESIA apporte une réflexion approfondie sur cette technologie et mesure la manière dont cela va impacter les différents aspects de la société, dans le but de promouvoir une IA responsable et éthique. Les études et les analyses délivrées permettront d'informer les citoyens et d'accompagner les politiques publiques.

Aujourd’hui, l’OTESIA lance ses 4 premiers travaux de recherche. Tous impliquent les chercheurs du partenaire et co-fondateur d’OTESIA Université Côte d’Azur, par ailleurs lauréate de l’AAP national « Institut Interdisciplinaire en Intelligence Artificielle » (3IA), témoignant de l’expertise exceptionnelle des chercheurs de notre territoire dans le domaine de l’IA. Les résultats de ces travaux conduiront à des publications spécialisées mais aussi à des articles destinés au grand public.

Le mot des partenaires :

Pour Charles Ange Ginésy, Président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes, Président du Syndicat Mixte de la Maison de l’Intelligence Artificielle (S2MIA) :

« Je suis particulièrement fier et heureux de vous annoncer aujourd’hui le lancement des quatre premiers projets de l’OTESIA. Alors que l’Intelligence Artificielle bouleverse de façon irréversible et à l’échelle mondiale tous les pans de notre société, notre collectivité, à travers sa politique SMART Deal, et ses partenaires ont su se placer en leader en créant l’OTESIA, une initiative unique en Europe. Grâce à cet outil, nous avons établi des collaborations fortes pour une ambition commune : accompagner la révolution numérique pour le bénéfice de la société. Aujourd’hui, quatre grands projets sont lancés autour de sujets qui nous concernent tous : le rapport aux dispositifs numériques des établissements médico-sociaux notamment des EHPADS et de nos seniors, particulièrement important après la crise sanitaire que nous avons vécue, la prévention du cyberharcèlement et de la cyber-haine, mais aussi l’impact de l’IA dans le monde du travail et dans l’éducationCes études nous permettront de mieux comprendre les enjeux de l’Intelligence Artificielle et d’envisager la façon dont notre territoire peut y répondreC’est l’illustration que les Alpes-Maritimes peuvent devenir une référence nationale sur l’IA et démontrant notre force à être au cœur de la révolution numérique. »

Pour Jeanick Brisswalter, Président d’Université Côte d’Azur :

« Partenaire de la première heure de la Maison de l’Intelligence Artificielle, Université Côte d’Azur se réjouit de son ouverture. Ce nouveau lieu de fertilisation croisée sera, pour Université Côte d’Azur, une vitrine des activités et des projets développés par ses chercheurs à destination du grand public et des scolaires. La Maison de l’Intelligence Artificielle abrite OTESIA, le 1er Observatoire des Impacts technologiques économiques et sociétaux de l’Intelligence Artificielle. Lancé au mois de novembre entre Université Côte d’Azur, l’Université Laval, la CASA et le Conseil départemental des Alpes-Maritimes, cet observatoire unique en Europe, produit des enquêtes à vocation double :  une étude scientifique des impacts de l’IA dans des domaines aussi variés que l’économie des entreprises, l’éducation, la santé, et la vie publique et une explication de ces enquêtes destinée au grand public. »

Pour Jean-Pierre Savarino, Président de la CCI Nice Côte d’Azur :

« L’Intelligence Artificielle « IA » fait partie intégrante de la vie des entreprises qui doivent se préparer à une véritable transformation de leurs organisations et de leurs métiers. La CCI Nice Côte d’Azur, à travers ses programmes d’accompagnement, entend faciliter cette mutation et s’est associée à la création de l’Observatoire sur l’Intelligence Artificielle. Le lancement des 4 premiers projets autour de la santé, de la cybercriminalité, du processus d’apprentissage témoigne d’une volonté d’initier des collaborations fortes pour que l’IA soit au service du développement des entreprises et du territoire dans une logique éthique et responsable. »

Pour Jean Leonetti, Président de la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis, Maire d’Antibes Juan-Les-Pins :

« L’Intelligence Artificielle représente le futur de Sophia Antipolis, et l’obtention du label 3IA ou encore l’ouverture de la Maison de l’IA, en collaboration avec le Département sont les preuves de notre engagement dans cette filière d’avenir. Du SophI.A Summit jusqu’au futur projet écotone, nous œuvrons à bâtir un écosystème expert, au rayonnement mondial. Le projet IA que nous portons, avec Charles Ange Ginésy et avec tous les acteurs institutionnels, académiques et économiques de Sophia Antipolis, met l’humain au centre de nos ambitions, afin que le futur inspire plus d’espoirs que de peurs. »

1er projet : Enquête « IA & Santé » : Décrypter les multiples dimensions et impacts de l’usage du numérique dans les établissements médico-sociaux, notamment les EHPAD, pour évaluer le niveau d’acculturation et d’adoption des outils numériques (dont l’intelligence artificielle) tant des professionnels que des résidents, le lien opéré entre soin et numérique mais aussi le niveau de coopération et coordination avec les autres acteurs du système de santé, dans le but d’identifier les situations à risque, anticiper les besoins et mettre le numérique au service des établissements et de leur résidents.

2er projet : Prévention du cyberharcèlement et de la cyber-haine : Développer un logiciel de détection des messages haineux à partir d'une analyse du langage naturel pour comprendre leur structure argumentative, en permettant aux victimes de développer leur esprit critique et un contre-discours pour une meilleure lutte contre le cyberharcèlement et la cyber-haine.

3ème  projet : Artificial Intelligence Devoted to Education (AIDE) : Etudier le développement de la pensée informatique dans une double approche : créative et d’esprit critique vis-à-vis du numérique, et modéliser les tâches de résolution créative de problèmes.

4ème projet : Impact de l’apprentissage machine sur les compétences : Contribuer à une compréhension des processus d'apprentissage par lesquels les entreprises développent de nouvelles capacités technologiques.

Suivez l’évolution des projets sur le site web de l’OTESIA ainsi que les actualités de l’observatoire : https://otesia.eu

Retour