Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
25/08/2020
masques college 2020

COVID19 : Le Département des Alpes-Maritimes attribue 2 masques lavables à chaque collégien dès la rentrée

Le protocole sanitaire publié par le Ministre de l'Education Nationale laisse à la charge des parents l'équipement en masques de leurs enfants. Le Département des Alpes-Maritimes, les différentes composantes de la communauté éducative, enseignants et parents d'élèves, demandent à l'Etat de supporter le coût de ces équipements. Dans l'attente, le Conseil départemental poursuit sa mobilisation dans la lutte contre la propagation de la COVID-19 en distribuant, dès la rentrée, deux masques lavables aux collégiens du privé et du public

Charles Ange Ginésy, Président du Département des Alpes-Maritimes :

« En cette veille de rentrée scolaire, et avec le soutien de l’ensemble des Conseillers départementaux, j’ai souhaité que le Département, en charge des collèges, soit une nouvelle fois aux cotés des familles déjà impactées financièrement par les conséquences de la pandémie et l’augmentation du coût des fournitures scolaires.

Ainsi, au-delà même de ses compétences légales, le Département attribuera à chaque élève faisant sa rentrée 2020 – 2021 en collège, deux masques en tissu lavables.

En effet, s’il est important que nos enfants puissent tous reprendre le chemin de l’école, il est aussi primordial, dans le contexte sanitaire actuel, de tout mettre en œuvre afin que les collèges ne contribuent pas à l’aggravation de la diffusion du virus.

A cette occasion, je tiens à rappeler l’importance des gestes barrières et du port du masque. C’est à ce prix que l’on pourra freiner l’évolution de l’épidémie et retrouver enfin une vie sociale et économique à laquelle nous aspirons tous. »

Eric Ciotti, Député, Président de la commission des finances du Département des Alpes-Maritimes : « Je renouvelle ma demande de gratuité auprès de l’Etat pour les masques qui sont désormais des outils sanitaires obligatoires à partir de 11 ans. Les familles socialement fragiles ne peuvent et ne doivent pas supporter ce coût. C'est une mesure de justice et de prévention. Mieux vaut financer les équipements de protection avant de nouveaux cas ! »

Retour