Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne

Merci à tous les électeurs UMP de la 2ème circonscription

 

 

Chers Amis,


Je tiens à remercier l'ensemble des militants de la 2ème circonscription des Alpes-Maritimes qui se sont mobilisés en nombre, avec un taux de participation de 60,80%, pour exprimer leur voix dans le débat démocratique qui a animé notre parti.
 

J'ai conscience que les modalités de vote, imposées par notre tutelle, ont été contraignantes avec des bureaux de vote éloignés pour bon nombre d'entre vous et parfois de bien trop longues files d'attente. Malgré tout, vous avez massivement témoigné de votre volonté d’exprimer votre voix.
 

J'ai fait le choix, en vous en donnant toutes les raisons lors de réunions cantonales et par courriers, de soutenir François Fillon. Notre responsabilité était de départager deux hommes de grande valeur et de talent. Les résultats trop tardifs, successivement annoncés et modifiés par la COCOE et dernièrement par la Commission Nationale des Recours, soulignent les errements et les erreurs du scrutin du 18 novembre 2012.


Depuis dix jours la confusion la plus totale règne quant à cette élection. La forte personnalité de nos deux leaders et la situation inextricable dans laquelle se trouve notre mouvement ne peut se résoudre que dans la mise en place d'un nouveau vote. C'est la position que je défends pour retrouver l'union de notre famille politique, seule valeur qui nous permettra d'aborder l'avenir avec sérénité et force.


Quand une difficulté majeure se produit et c'est le cas aujourd’hui, il faut redonner la parole aux militants en proposant un scrutin organisé par une nouvelle autorité indépendante de tout esprit partisan et par des moyens d'expression modernes, vérifiables et indiscutables. C'est ce que tout adhérent de l'UMP est en droit d'attendre.


J'ai décidé, avec 80 députés de me joindre au nouveau groupe « Rassemblement UMP » créé par François Fillon à l'Assemblée Nationale. Il est question pour moi, au travers de ce groupe, de faire admettre la nécessité d'un nouveau vote. Dès qu'il y aura un accord sur les modalités de ce vote, seule condition pour que notre famille politique se retrouve autour des valeurs auxquelles nous croyons tous, je réintégrerai le groupe UMP.


En démocrate, en républicain et en fidèle de nos valeurs, je me placerai en temps et en heure, derrière l'homme légitimement élu qui conduira aux destinées de notre parti pour qu'en 2014 nous remportions les échéances électorales majeures qui se profilent pour l'avenir de notre Pays et pour mettre en échec la politique désastreuse du Président de la République et son Gouvernement.