Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
15/10/2014
Rencontre - Petit déjeuner avec Philippe Wahl, PDG du groupe La Poste

Rencontre - Petit déjeuner avec Philippe Wahl, PDG du groupe La Poste

Le Député-Maire Charles Ange Ginesy a répondu présent à l'invitation du Président Directeur Général du groupe La Poste, Philippe Wahl, dans le cadre d'un petit déjeuner qui avait pour objet d'échanger sur l'actualité et les enjeux de La Poste.

C’est au siège du Groupe La Poste que Philippe Wahl, Président Directeur Général,  a reçu avec une délégation de parlementaires, le député Charles Ange Ginesy pour relater les différentes transformations qu’opère le groupe La Poste. C’est le moment pour le PDG de rappeler que La Poste a toujours été l’entreprise qui a installé le service postal sur le territoire français. Malgré tout, petit à petit, l’entreprise s’est transformée avec les changements de la société et la révolution numérique.

Le PDG a annoncé 5 projets prioritaires structurés dans un plan d’actions : la logistique urbaine, l’e-commerce, la contribution de La Poste à la modernisation de l’action publique, la transition énergétique et la création d’une base de données visant à mieux connaître ses clients particuliers. Chacune de ces branches contribuera à  transformer le modèle économique du groupe vers un modèle plus solide.

Ainsi, Philippe Wahl a rappelé la mission de La Poste qui « a une vocation de territorialité et de proximité au bénéfice de l’ensemble des aménagements du territoire ».  Pour redonner de la croissance au groupe, son PDG annonce cette mutation et se donne 8 semestres stratégiques pour y parvenir. Selon lui, il est nécessaire de tendre « vers plus de mutualisation des services ».

Le Député Charles Ange Ginesy s’est félicité de « voir que La Poste a été l’organisation qui en terme d’aménageur du territoire profite de la meilleure application sur le terrain. Je souhaite que cela continue, mais je suis inquiet de voir que les agences postales communales, initialement réservées aux zones rurales sont aujourd’hui en devenir dans les zones urbaines. Cela traduit réellement les difficultés du Groupe La Poste à se transformer et se moderniser pour continuer à apporter du service de proximité à la population. C’est à ce sujet que je pense au bureau de Poste Clémenceau à Vence. Partir d’un débat sur les horaires d’ouverture et voir aujourd’hui une réflexion pour ouvrir une agence postale communale à forte mutualisation locale avec les acteurs locaux et des partenariats traduisent bien les inquiétudes du changement du statut de La Poste. Je me demande d’ailleurs jusqu’où pouvons-nous aller avec les partenariats publics/privés. ». Le PDG de La Poste lui a répondu que « chaque situation fera l’objet d’une identification et d’une projection au cas par cas, sans limite et cadre concret ».

S’agissant d’une hypothèse dans le cas où le Groupe déciderait d’augmenter les prix de ses prestations, le député pose la question : « Une augmentation du prix des services pour sauver l’entreprise ? Que vont penser les usagers et clients alors que l’entreprise continue à faire du bénéfice et à distribuer des dividendes. »

Retour