Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
02/10/2015
Péone – Accessibilité aux handicapés et tri sélectif au conseil municipal

Péone – Accessibilité aux handicapés et tri sélectif au conseil municipal

Les adjoints et conseillers municipaux de Péone se sont réunis en conseil autour de leur député-maire Charles Ange Ginésy pour débattre de nombreux sujets, dont l'accessibilité des bâtiments communaux aux personnes à mobilité réduite et le tri sélectif.

Devant l’obligation de mettre les bâtiments communaux en conformité pour l’accès des personnes à mobilité réduite, le conseil municipal a engagé une démarche en ce sens. « Un programme a été établi sur tous les bâtiments communaux, tels le camping de Péone, la mairie, la chapelle des Pénitents Blancs et l’église St Vincent, la salle du conseil municipal, l’école… , a expliqué le député-maire Charles Ange Ginésy. La nécessité de mettre en accessibilité ces locaux, nous oblige à mettre en œuvre un planning de réalisation phasé et un budget d’investissement étalé dans le temps ».

A ce jour l’école Désirée Clary est aux normes. Une obligation prévue par la loi qui pose quelques problèmes, notamment sur Péone, village perché aux ruelles étroites et aux nombreux escaliers. Du coup, demande a été faite aux services techniques de la commune de demander des dérogations pour bon nombre de locaux ne pouvant pas être mis en conformité, ou à raison de travaux extrêmement coûteux.


Autre grand sujet abordé en questions diverses : le tri sélectif, ou plutôt l’incivisme des gens concernant les locaux destinés à accueillir les encombrants. « Nous avons un souci sur Péone sur ce point, nos chalets en bois destinés aux encombrants (dont la collecte s’effectue le 1er mercredi de chaque mois) débordent en permanence », souligne le 1er magistrat, soucieux de la propreté de son village. « Devant cet incivisme, je vous propose d’installer des caméras de surveillance, qui auront un effet dissuasif et, le cas échéant, permettront de voir qui jette n’importe quoi dans nos locaux ». Ces deux chalets en bois sont en effet destinés aux petits encombrants, l’idée étant que les habitants amènent leurs déchets directement en déchetterie dès lors qu’ils en ont beaucoup.

« Par ailleurs, nous sommes en train de mettre au point une nouvelle communication au niveau de l’intercommunalité pour que les populations aient une piqûre de rappel sur les gestes du tri », renchérit le maire. Quotidiennement, des cartons, livres, bâches en plastiques se retrouvent dans ces dépôts d’encombrants, rajoutant du travail aux employés intercommunaux. Cette volonté de sensibilisation et de communication devrait ainsi permettre des économies de temps et de fonctionnement.

 


Parmi les autres sujets abordés, la reconduction de la convention avec la société d'exploitation des remontées mécaniques pour les secours sur piste, qui augmentent de 1%, collant à l'augmentation du coût de la vie, la désignation des futurs agents recenseurs pour le village de Péone pour les mois de janvier et février prochains, ou encore la demande de subvention au Parc Naturel du Mercantour pour la restauration d'un tableau à hauteur de 50%.

Retour