Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
01/09/2014
Péone – Une Saint Vincent toujours aussi festive

Péone – Une Saint Vincent toujours aussi festive

Sous l'égide du comité des fêtes, présidé par Yann Lucarini, la Saint Vincent Péonienne s'est déroulée dans une ambiance très conviviale. Le député-maire Charles Ange Ginésy est revenu, lors des discours, devant une place comble, sur l'actualité nationale et locale de l'année écoulée.

Que ce soit avec le repas des Agnocous, les nombreux concours de pétanque, l’après-midi dédié aux enfants, le traditionnel feu d’artifice et les nombreux bals, des centaines de personnes ont participé à une Saint Vincent Péonienne haute en couleur.


La grand’messe, célébrée par le père Gilles Bailbé, accompagné des chants de la chorale de Beuil, puis la procession jusqu’à l’oratoire Saint-Vincent sous l’escorte des Bravadaïres et du cortège constitué des porte-drapeaux, anciens combattants et d’une foule très dense a été suivie du traditionnel dépôt de gerbe au monument aux morts qui a été dédié aux morts pour la France en cette année de commémoration de la Grande guerre.


Après un mot d’accueil du président du comité des fêtes, le député-maire Charles Ange Ginésy a évoqué ses préoccupations face à « la crise économique sévère » que traverse la France, exprimant ses inquiétudes quant à la réforme territoriale voulue par le Gouvernement : « des intercommunalités encore plus grandes, regroupant 20 000 habitants contre 10 000 aujourd’hui, la disparition des conseillers généraux, issus d’un territoire, au profit de conseillers départementaux qui représenteront des bassins de 40 000 électeurs, la disparition programmée du conseil général en 2021 ».

Des craintes qui font s’interroger le parlementaire sur l’avenir des territoires de montagne, peu peuplés, et dont le développement et la vie dépendent en grande partie des subventions du conseil général. « Il y a là un combat plein d’espérance à mener », a-t-il déclaré, avant de poursuivre sur des projets plus péoniens : la poursuite du dossier de création de parking dans le lit du Tuébi, l’aménagement du schéma départemental du numérique, le démarrage prochain des travaux du cimetière du Prin ou encore la baisse des impôts communaux, suite au transfert de la compétence école à l’intercommunalité.


Charles Ange Ginésy a, en concluant son propos, tenu à féliciter et remercier le comité des fêtes et son président pour la bonne tenue de la Saint-Vincent.

 


La route de Charvin baptisée Claude Arabo

La route de Charvin baptisée Claude Arabo

C’est en présence de la veuve de Claude Arabo, de ses enfants et petits-enfants que Charles Ange Ginésy, entouré des maires de Beuil et Guillaumes a dévoilé la plaque « Route Claude Arabo », en lieu et place de la route de Charvin.

En effet, Claude Arabo, célèbre sabreur des années 1960, plusieurs fois champion de France et médaillé olympique, avait souhaité s’installer près des Amignons de Péone avec sa famille. Amoureux de péone et de Valberg, il y séjournait depuis les années 1980. Claude Arabo est décédé en 2013, laissant sa femme, Arlette et ses deux enfants Eric et Nadia, honorés du geste de la municipalité.

 


Livia Gomez Cuna mise à l'honneur

Livia Gomez Cuna mise à l'honneur

A l’occasion de la fête patronale, Livia Gomez Cuna a reçu la médaille du travail échelon Grand Or pour ses 41 années passées en tant que gardienne de l’immeuble du Monte-Verde à Valberg. Arrivée en 1972 avec son fils Daniel, alors âgé de 5 ans, Livia Gomez Cuna n’a eu de travailler « assidument et sérieusement, s’impliquant fortement dans la vie de la station de Valberg, ayant toujours à cœur de rendre service aux autres avec beaucoup de gentillesse », a expliqué le député-maire, en lui remettant sa médaille. Une reconnaissance qui a fortement ému la récipiendaire.

 

Retour