Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
24/09/2020
réaction de charles ange ginésy suite au décès de Colette Giudicelli

Réaction de Charles Ange Ginésy suite au décès de Colette Giudicelli, figure emblématique de la politique maralpine

« Le décès de Colette Giudicelli, Sénatrice des Alpes-Maritimes, ancienne Vice-présidente du Département, me plonge aujourd’hui dans une très grande peine.

Colette était bien plus qu’une camarade politique, elle était une amie de longue date avec qui j’ai partagé, avec l’ensemble de notre famille politique, des moments extrêmement forts qui jalonnent toute une vie d’engagement politique.

On peut bien parler d’une vie puisque Colette avait tout juste 30 ans lorsqu’elle accéda pour la première fois à des fonctions politiques en devenant Conseillère municipale de Menton en 1989 auprès de celui qui a partagé sa vie jusqu’au bout, le Maire de Menton, Jean-Claude Guibal. Colette devient sa Première adjointe quelques mois plus tard, fonction qu'elle exercera avec opiniâtreté et dévouement durant 20 ans.

Cette femme de caractère fut élue Conseillère régionale de Provence-Alpes-Côte d'Azur en 1998, mandat qu'elle quittera en 2001, après avoir été élue Conseillère générale du canton de Menton-Est, alors que mon père, Charles Ginésy, occupait le fauteuil de Président du Département des Alpes-Maritimes.

En 2008, elle marque l’Histoire de notre département, en devenant la première femme sénatrice des Alpes-Maritimes. Pendant la campagne, je me souviens d’un de nos déplacements à Saint-Auban, à la rencontre des Grands électeurs. Un accueil très convivial, dans le froid et le brouillard, un déplacement qui, des années après, nous faisait encore sourire.

Comment ne pas penser également à nos rencontres à Valberg ou à la Villa Maria Serena où nous avons accueilli tant de grandes personnalités de la scène politique nationale : Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Fillon et tant d’autres…

Colette était une élue qui connaissait ses dossiers sur le bout des doigts et qui avait à cœur de mener ses engagements à leur réussite. Elle était pour nous tous, et le demeurera, un modèle de détermination et de travail.

Femme profondément bienveillante, je tiens à saluer son engagement sans faille depuis des années pourla Fondation Bariquand Alphand.

Figure politique emblématique de notre territoire, elle a tant œuvré pour notre département. Le Conseil départemental vient de perdre un femme politique engagée, forte de ses convictions.

En ce moment douloureux, je présente mes sincères condoléances à son époux Jean-Claude Guibal, à ses enfants, ainsi qu’à ses proches. »

Charles Ange Ginésy

Président du Département des Alpes-Maritimes

Retour