Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
28/09/2018

Charles Ange Ginésy demande la gratuité du tronçon Antibes Nice Saint-Isidore

Suite à l’annonce du Préfet des Alpes-Maritimes de limiter la vitesse à 90km/h sur l’A8 entre Cagnes-sur-Mer et Saint-Laurent-du-Var,

 

Charles Ange Ginésy demande la gratuité du tronçon Antibes Nice Saint-Isidore

 

Dans un communiqué de presse daté du 7 août 2018, j’avais exprimé mon souhait que l’État fasse pression sur la société Escota afin que celle-ci réponde à la demande de Monsieur le Préfet des Alpes-Maritimes et installe des systèmes de « régulation dynamique » du trafic sur l’autoroute A8 entre Antibes et Saint-Isidore permettant de fluidifier la circulation en fonction de l’état réel et instantané du trafic.

Force est de constater aujourd’hui que les discussions entre l’État et la société exploitante n’ont pas abouti et que la décision préfectorale de limiter la vitesse à 90 km/h entre Cagnes-sur-Mer et Saint-Laurent-du-Var s’impose.

Je dénonce avec fermeté cette situation prenant en otage les azuréens qui n’ont aucun autre choix que d’emprunter cette autoroute et sont pris pour des vaches à lait. Une autoroute payante à 90km/h est un cas unique en France, en Europe ; c’est inacceptable !

Le Groupe Vinci Autoroute, qui comprend les sociétés autoroutières ASF et Escota, a reversé à ses actionnaires 1,346 milliards d’euros de dividendes entre le 1er janvier 2016 et le 31 décembre 2017. Les azuréens ont largement participé à ces profits hors normes. Pour la seule année 2017, le chiffre d’affaires Péage d’Escota a atteint plus de 749 millions d’euros en hausse de 2,5 % par rapport à 2016.

Je dénonce donc la position indécente de la société ESCOTA qui met en balance la mise en place d’un système de régulation avec une nouvelle hausse des tarifs de péage. Tout cela est intolérable. Je demande au Gouvernement, derrière lequel la société se retranche, d’imposer immédiatement au concessionnaire l’installation des systèmes de régulation dynamique du trafic ou la gratuité du tronçon Antibes Nice Saint-Isidore de l’autoroute A8.

 

Charles Ange Ginésy

Président du Département des Alpes-Maritimes

Retour