Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
14/11/2014
Puget-Théniers – Le fleuve Var au cœur des préoccupations

Puget-Théniers – Le fleuve Var au cœur des préoccupations

Les 2èmes rencontres naturalistes organisées par la Ligue de Protection des Oiseaux Paca, en présence de son président Gilles Viriciel, avec le soutien de la communauté de communes Alpes d'Azur et son président Charles Ange Ginésy et de la Région avec Isabelle Jaeger, représentante du président Vauzelle ont été l'occasion de phosphorer autour du fleuve Var.

Après un mot d’accueil chaleureux du maire de Puget-Théniers Robert Velay, le président de la LPO Paca Gilles Viriciel a développé les actions menées par l’association sur les Alpes-Maritimes, notamment autour de la préservation de la biodiversité du fleuve Var « une biodiversité qui subit un revers depuis le 17ème siècle, aujourd’hui, les bénéfices des espaces protégés sont prouvés ; la LPO agit dans et en dehors des réserves ». Sur la question du Var, Gilles Viriciel a insisté sur l’importance de sortir de la vision d’un fleuve Var protégé en amont et ultra-urbanisé en aval « pour donner plus de cohérence et gérer notre environnement de vie pour valoriser notre patrimoine ».


Pour sa part, le président de la communauté de communes Alpes d’Azur a signifié son soutien aux actions de la LPO « qui fait depuis des décennies un gros travail de fond, et avec qui nous sommes partenaires, notamment sur la réserve des gorges de Daluis, des secteurs Natura 2000 et pour la majorité de nos projets de développement ». Charles Ange Ginésy a rappelé sa volonté « d’être acteur de son territoire, et la nécessité de prendre en compte le fleuve Var d’amont en aval afin de protéger notre patrimoine qui est un atout majeur pour la création d’emplois ». En effet, Alpes d’Azur mise beaucoup sur l’environnement et la gestion des espaces naturels. C’est pour cela qu’une réserve naturelle régionale a été créée. Une réserve qui représente un véritable espoir et un fort potentiel pour les générations futures qui ne peut aller de pair qu’avec les grandes opérations se déroulant en aval du fleuve.


Enfin la représentante de la Région, Isabelle Jaeger a abordé les schémas mis en place par la Région pour soutenir la protection de l’environnement et de la biodiversité. « La solidarité écologique est importante et je me réjouis de la collaboration très étroite que nous avons ici et aujourd’hui, nous nous devons de réfléchir collectivement pour construire une solidarité écologique ».


De nombreuses sessions ont ponctué ces deux journées de réflexion qui permettront de développer des politiques pour mieux gérer ce bien commun qu’est le fleuve Var.

 

Retour