Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
01/07/2015
Politique – Les Amis de Charles Ange Ginésy en force

Politique – Les Amis de Charles Ange Ginésy en force

A l'invitation de Charles Ange Ginésy, les rencontres de la 2ème circonscription, organisées dans le cadre magnifique du Valberg Golf Club ont réuni près de 200 personnes, maires, élus, citoyens et amis politiques pour un moment convivial d'échanges sur l'activité du député et les sujets d'actualité nationale.

C’est sous un soleil éclatant que les Amis de Charles Ange Ginésy se sont retrouvés devant le Club House du golf de Valberg pour un moment de convivialité et de partage, aux allures de Garden Party. Avaient notamment répondu à l’appel, Anne Sattonnet, vice-présidente du conseil départemental et binôme de Charles Ange Ginésy lors des dernières élections départementales ou encore les maires de Vence, Loïc Dombreval, Saint-Jeannet, Jean-Michel Sempéré et La Gaude, Michel Meini. Le député-maire de Valberg, après avoir remercié toute son équipe et rappelé « toute la difficulté à parcourir ce vaste et beau territoire », a tenu à expliquer à son auditoire « toute la passion qui m’anime dans ce rôle que vous m’avez confié à l’Assemblée Nationale ». Un travail rendu difficile « car nos concitoyens éprouvent un rejet de toute la classe politique, je le vois aussi au niveau des maires ruraux qui sont représentatifs de la population et ont la haine à l’égard de toute classe politique, cela reflète les inquiétudes de chacun ». Devant cette difficulté à « redevenir crédible aux yeux des gens », Charles Ange Ginésy a rappelé « l’importance de tenir notre parole lors des promesses électorales ».


Fustigeant la politique du Gouvernement, « qui ne débat pas des vrais sujets urgents que sont la relance de la croissance, la bataille contre le chômage et la maîtrise de la dépense publique », le parlementaire a également insisté sur deux points : la loi Notre « qui s’oriente vers la mort des communes, le Gouvernement baissant les dotations d’Etat et transférant des compétences communales aux intercommunalités et la loi Macron que le Gouvernement a fait passer de force grâce au 49-3 qui permet d’éviter tout débat parlementaire, c’est une attitude qui n’est pas républicaine ! ».


Un moment de partage au cours duquel tout le monde a pu échanger sur différents sujets avant que d’être invité à un très beau buffet campagnard, préparé avec soin par Stéphane Rinaudo, gérant du restaurant du golf. La journée s’est poursuivie par des initiations au golf ou tout simplement par du farniente.

 

Retour