Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
09/12/2016
Valberg – Charles Ange Ginésy réunit les commerçants et artisans de Valberg avant l'hiver

Valberg – Charles Ange Ginésy réunit les commerçants et artisans de Valberg avant l'hiver

Avant la saison d'hiver, le président du syndicat intercommunal de Valberg et député-maire Charles Ange Ginésy a réuni les commerçants et artisans de la station pour aborder le contexte actuel et la volonté de continuer les investissements pour le développement de Valberg.

Sur le plan climatique, le député-maire s’est voulu rassurant, expliquant que « si on ne doute pas du réchauffement climatique, il y a une réalité : rien ne change à l’échelle d’Homme, à l’époque du chevalier de Cessole, nous retrouvons des photos de la Vésubie sans neige en hiver ». Des aléas climatiques qui ne remonteraient donc pas à ces dernières années, « ce qui ne veut pas dire que nous n’investissons pas dans des enneigeurs, en confortant notre parc et en positionnant des engins nouvelle génération ». Sur ce plan, Charles Ange Ginésy a tenu à préciser que Valberg ne pratique pas « une fuite en avant en investissant dans de nouveaux enneigeurs, car la neige et le ski ont encore de beaux jours devant eux, même si l’on recherche des investissements polyvalents été/hiver ». Pour ce qui est de l’utilisation de l’eau, l’élu a rassuré son auditoire en rappelant que les enneigeurs d’aujourd’hui produisent une neige de culture 100% naturelle, sans adjuvant. « L’eau que nous prenons à la nature pour notre neige de culture, nous la rendons intacte ». « Nous devons prendre conscience de notre capacité, c’est à nous de savoir nous adapter aux aléas climatiques ».


Autre sujet abordé : la labellisation de la station, qui arrive à son terme en 2018. Son déclassement aurait des conséquences dramatiques en terme de budget pour Valberg. « La loi Notre transférait la compétence tourisme aux intercommunalités, qui n’ont pas forcément la capacité à assumer cette nouvelle compétence. Avec l’association nationale des maires de stations de montagne, nous avons ferraillé pour que l’erreur de la loi Notre soit corrigée dans l’acte 2 de la loi Montagne ». Ainsi, la compétence tourisme resterait dans le giron du syndicat intercommunal de Valberg. Pour cela, un classement de l’office de tourisme est nécessaire. « Il y a plusieurs paliers à franchir pour aboutir au classement de la station, nous sommes en plein dans ce parcours de labellisation ».


Quant à l’avenir proche de la vie valbergane, Charles Ange Ginésy a évoqué la création d’une maison de services au public (MSAP) et d’une agence postale communale (APC) sur un moyen terme. « La Poste se désengage, c’est une réalité de terrain et ce, en raison de l’effondrement du courrier, qui n’est pas compensé par l’augmentation des colis. Par contre, les préposés à la distribution du courrier ne disparaîtront pas ». Dans cet optique, le député-maire souhaite créer une agence postale communale pour conserver la plupart des services postaux sur Valberg. La MSAP accueillera quant à elle des permanences de gendarmerie, trésorerie de Puget-Théniers, CAF, impôts, Pôle Emploi et, bien évidemment la Poste.


Charles Ange Ginésy appelant les acteurs socio-économiques à partager leur vision de l’avenir avec les services de la station et se serrer les coudes pour continuer à œuvrer pour le développement de Valberg, et ce, dans une vision commune et partagée.

 

Retour