Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
13/12/2016
Urbanisme – Péone-Valberg en train de se doter d'un PLU

Urbanisme – Péone-Valberg en train de se doter d'un PLU

Alors que Péone-Valberg est en cours d'élaboration de son Plan Local d'Urbanisme, le député-maire Charles Ange Ginésy a souhaité une réunion publique d'information portant sur le Programme d'Aménagement et de Développement Durable, document nécessaire pour élaborer un PLU.

« Il est aujourd’hui nécessaire et urgent que la commune se dote d’un PLU car cette étape conditionne le classement de Valberg en station touristique », a insisté le parlementaire, qui bataille depuis de nombreuses années pour faire aboutir ce PLU « dont l’élaboration devrait être simplifiée, sur le vouloir du Gouvernement, or il n’en n’est rien, les interprétations d’élaboration d’un PLU sont nombreuses et aujourd’hui la commune doit donner un coup d’accélérateur pour avoir une station de montagne classée ».


Après ces quelques mots d’introduction, Charles Ange Ginésy a souligné sa volonté d’avoir un PLU « que nous pouvons réviser facilement, car on ne sait pas comment sera l’avenir et nous devons pouvoir faire face à d’éventuels effets d’accordéon ». Sur un plan plus concret, le parlementaire a déclaré : « nous avons privilégié les espaces constructibles pour les hôteliers, afin d’accroître le nombre de lits d’accueil ». Restera également à urbaniser harmonieusement le centre de Valberg.


Pour le village de Péone, une attention particulière a été portée pour la conservation du cachet médiéval qui caractérise le village. « Nous avons également, dans les orientations générales, souhaité une protection de notre environnement et de nos paysages naturels et agricoles, harmoniser les transports et les déplacements piétons et véhiculés, développer les commerces et le tourisme ».


« Le but est de ne pas rester coincé sur une demande d’urbanisation, que cette dernière soit adaptée et qu’elle intègre le développement durable, a expliqué Charles Ange Ginésy, il faut bien cibler les secteurs à enjeux ».

 

Retour