Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
15/02/2020
Labellisation Réserve Internationale de Ciel Etoilé

Labellisation Réserve Internationale de Ciel Etoilé RICE

Charles Ange Ginésy, Président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes s'est rendu à Andon à l'occasion de la célébration de la labellisation Réserve internationale de ciel étoilé (RICE) obtenue en décembre 2019 pour le territoire Alpes Azur Mercantour, en présence de Michèle Olivier, Maire d'Andon, Conseillère départementale des Alpes-Maritimes, et d'Eric Mele, Président du Parc naturel régional des Préalpes d'Azur, Maire de Gourdon

Ce label récompense une qualité de ciel nocturne exceptionnelle et engage les territoires à mener des actions de réduction de la pollution lumineuse et de préservation de leur ciel nocturne.

En obtenant ce label d'exception, le territoire devient reconnu tant par la qualité de son patrimoine naturel que par l'ambition de ses collectivités en faveur d'un ciel nocturne de qualité. Cette initiative a été portée par le Parc naturel régional des Préalpes d'Azur, le Parc national du Mercantour et la Communauté de communes Alpes d’Azur, appuyés par le Département des Alpes-Maritimes dans le cadre de son GREEN Deal. Notre territoire devient ainsi la 14ème RICE dans le monde, et la 3ème de France.

La réserve est constituée de deux zones :

La zone tampon est constituée des 75 communes dont les actions en matière de gestion de l'éclairage public permettent d'ores-et-déjà et garantiront à l’avenir une protection du ciel nocturne. La zone cœur, constituée d'espaces naturels déjà protégés, présente en l'état une qualité exceptionnelle de ciel étoilé permettant l'observation de plus de 3 000 étoiles. Cette zone cœur se décompose en plusieurs ilots. Pour les Préalpes d'Azur : la Réserve biologique mixte de Cheiron, et les versants de l'Estéron entre Aiglun et Les Mujouls ; mais également la réserve des Gorges de Dhaluis et la zone coeur du Parc national du Mecantour.

Et la biodiversité ?

Le projet se situe à un carrefour biogéographique qui a favorisé le développement d’une biodiversité très riche : de très nombreuses chauves-souris, la chouette de Tengmalm ou encore l’Isabelle de France, de magnifiques papillons de nuit... toutes sont des espèces emblématiques de la Réserve de ciel étoilé.

La lumière artificielle a un impact négatif sur la vie de ces espèces et sur leur milieu. Perturbation des migrations, de la reproduction, de la pollinisation, ou tout simplement modification de l’alternance jour/nuit : les effets de la pollution lumineuse sur la faune, la flore et l’humain sont nombreux.

Le territoire Alpes Azur Mercantour, aux portes du littoral azuréen, a un rôle important à jouer dans la préservation de la qualité du ciel nocturne des Alpes du sud, alors que la pollution lumineuse gagne chaque année davantage de terrain.

Cette prise de conscience a mené plusieurs communes à prendre des initiatives de lutte contre la pollution lumineuse. C'est le cas par exemple de 12 communes qui ont modifié leur parc d'éclairage public et ont été distinguées par le label Villes et villages étoilés : Barcelonnette, Briançonnet, Cipières, Entraunes, Gourdon, Péone, Revest-les-Roches, Saint-Cézaire-sur-Siagne, Saint-Jeannet, Spéracèdes, Val d'Oronaye, Uvernet-Fours.

Pour Charles Ange Ginésy : « C’est un grand plaisir pour moi d’être à Andon pour la deuxième opération visant à fêter l’obtention de la Réserve Internationale de Ciel Étoilé avec Éric Mele où nous avons été accueillis par le Maire Michèle Olivier.

Au total, ce sont 75 communes qui se sont engagées pour recevoir cette labellisation. Il faut saluer l’implication et l’ensemble des moyens mis en place par les Préalpes d’azur, le Parc national du Mercantour, la Communauté de Communes Alpes d’Azur, la Réserve naturelle régionale des Gorges de Daluis, en collaboration avec les services de la région qui ont travaillé pour mesurer l’intensité de la pollution lumineuse sur notre territoire: toutes les nuits il a fallu faire des relevés sur des points identifiés.

Aujourd’hui un tiers de la population mondiale ne voit pas la Voie Lactée ainsi que 42% des Européens et pourtant dans notre réserve internationale de ciel étoilé sur Entraunes il y a un secteur qui est en train de connaître un événement exceptionnel sur le plan de la protection de la nature, c’est la volonté du maire de faire une réserve intégrale, un lieu où il n’y aura que des scientifiques et des chercheurs qui pourront aller mesurer l’évolution de la nature.

Je tiens à remercier Florent Bailleul de l’association pour la protection du ciel étoilé qui a eu un rôle fondamental indépendamment de la RICE. »

Pour Eric Mele : « C’est une fierté pour moi d’être là aujourd’hui à Andon car ce label récompense une qualité de ciel nocturne exceptionnelle et un engagement du territoire pour encore l’améliorer. Sur ce territoire où nombre de communes se sont engagées à réduire l’éclairage public, nous retrouvons enfin le plaisir de lever les yeux pour regarder un ciel exceptionnellement étoilé. Nous sommes aujourd’hui dans un contexte favorable car les citoyens sont prêts à participer à cette transition et soutiennent le plus souvent les initiatives publiques. »

Retour