Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
27/06/2014
Valberg – Un festival du rire en préparation

Valberg – Un festival du rire en préparation

A l'occasion d'une réunion des membres du syndicat intercommunal de Valberg (SIV), réunis autour de leur président Charles Ange Ginésy et du vice-président Jean-Paul David, maire de Guillaumes, de nombreux sujets ont été abordés et le principe de la création d'un festival du rire pendant la saison hivernale a été voté à l'unanimité.

Le député-maire Charles Ange Ginésy a abordé le premier sujet à l’ordre du jour : la mise en place du festival du rire « inspiré de la station de Puy-Saint-Vincent » qui se tiendrait pendant une semaine complète du 10 au 17 janvier 2015. Un festival de rue et en salles « qui pourrait faire venir des têtes d’affiche et de jeunes comédiens et qui permettrait à Valberg de s’inscrire un peu plus encore dans la culture ». Coût de l’opération : 120 000€, dont 30 000€ seraient pris en charge par le SIV.


Les membres du syndicat ont également planché sur la reconduction de la navette gratuite intra-muros mise à disposition des vacanciers pendant l’été. Un service au public qui sera effectif du 12 juillet au 17 août inclus. « Par soucis d’écologie et d’économie, nous nous servirons de notre bus qui effectuera des passages toutes les 30 minutes aux arrêts, que nous matérialiserons plus visiblement ».


Outre la volonté de valoriser toujours plus les lacs d’altitude, les membres du SIV ont décidé des créer deux postes avec des jeunes effectuant leur service civique, sans oublier le gros dossier sur une meilleure accessibilité de la station pour les personnes à mobilité réduite. « Un audit sera effectué sur l’ensemble de la station par le bureau d’étude Osmose, car il est de notre devoir de nous mettre en conformité sur ce plan, explique Charles Ange Ginésy, nous sommes en pourparlers avec l’association des paralysés de France, nous organiserons des visites de terrain pour se faire labelliser au plan national ». Une étude qui serait cofinancée par l’association des maires de stations de montagne.

 

Retour