Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
08/09/2018

Département des Alpes-Maritimes : La sécurisation et l'élargissement de la route des Gorges du Cians se poursuivent !

Samedi 8 septembre, Charles Ange GINESY, Président du Département des Alpes-Maritimes, a tenu une réunion d’information auprès de la population et des socio-professionnels du secteur sur les travaux d’élargissement et de sécurisation de la zone du Lavandier, sur la Commune de Rigaud, RD 28 dans les Gorges du Cians, aux côtés d’Anne-Marie MALLAVAN, Directrice des routes du CD06 et d’Olivier BOROT, Chef SDA du Cians Var. Ces travaux d’amélioration des conditions de circulation dans les Gorges du Cians, entrepris par le Conseil Départemental des Alpes-Maritimes, débuteront le 24 septembre 2018 pour une durée de 4 semaines sur cet axe majeur, qui permet l’accès aux stations de Valberg et Beuil.

La Direction des routes et des infrastructures de transport du Département des Alpes-Maritimes pilotera cette opération qui comprend 4 types de travaux :

-       Des déroctages permettant d’élargir la route par l’amont,

-       De confortements par clouage de certaines zones,

-       Des dalles béton en encorbellement permettant d’élargir la route par l’aval,

-       Une rectification du profil en long de la chaussée pour abaisser le niveau actuel de la route.

« Après les élargissements de chaussées réalisés en 2015 et 2016, les dispositifs de protection contre les chutes de pierres mis en place années après années et les travaux reliant Guillaumes et Péone sur la RD29 pour sécuriser, élargir et améliorer les conditions de circulation, nous allons lancer de nouveaux travaux conséquents qui se dérouleront en deux phases : la première aura lieu à l’automne 2018, pendant 4 semaines avec une réouverture avant les vacances de la Toussaint, et la suivante se déroulera au printemps 2019 » a expliqué le Président Charles Ange Ginesy, avant de poursuivre : « La première phase consiste en la réalisation des confortements par clouage et les déroctages pour un montant de 300 000 €. 2000 m3 de matériaux seront ainsi terrassés pour élargir la route. Des techniques spécifiques ont été définies afin de limiter les vibrations induites par les travaux pour éviter de déstabiliser la roche. Il s’agira notamment d’utiliser une fraise à roche, engin rotatif qui permet de « grignoter la roche » ainsi qu’un brise roche hydraulique « bras long », engin de grande amplitude qui permettra d’atteindre des éléments situés à plus de 16 mètres au-dessus de la route. L’objectif étant de minimiser les quantités terrassées et d’éviter l’emploi d’explosifs afin de maitriser l’impact écologique et économique de l’opération.  L’objectif est d’obtenir une chaussée de largeur de 6 mètres avec certaines portions plus étroites à 5.20 m sur la totalité du linéaire. »

Ces travaux nécessiteront une coupure totale de la route pendant 4 semaines, sans réouverture possible les week-ends. Durant cette période, l’accès à Beuil et Valberg pourra se faire via Guillaumes et les gorges de Daluis (RD6202 puis RD2202 puis RD28), ou via la vallée de la Tinée et le col de la Couillole (RM 2205 puis RD30).

Durant la présentation, les équipes du département des Alpes-Maritimes ont projeté des images 3D des futurs travaux. « À partir d’un modèle numérique 3D réalisé en interne par nos agents à l’aide d’un drone, nous avons pu matérialiser avec précision les différents secteurs concernés afin de définir la meilleure technique de travail. Cet outil numérique à la pointe de la technologie a une résolution de l’ordre du cm. C’est une belle illustration du SMART Deal que j’ai souhaité initier et qui démontre que les usages technologiques d’aujourd’hui nous permettent de mettre en place des outils d’aide à la décision et de matérialisation graphique de grandes qualités. » a déclaré le Président Ginésy.

Charles Ange Ginesy a conclu son allocution en rappelant : « Nous avons un véritable enjeu touristique dans l’aménagement de notre territoire. Nous devons sécuriser mais aussi préserver l'aspect pittoresque des Gorges du Cians. »

Retour