Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
07/07/2014
Villeneuve d'Entraunes – La commune fête la Saint-Pierre

Villeneuve d'Entraunes – La commune fête la Saint-Pierre

Villeneuve d'Entraunes a fêté la St Pierre, une fête patronale organisée par le comité des fêtes présidé par Robert Cheldi, avec l'aide et le soutien de la municipalité de Jean-Pierre Audibert. Un moment de convivialité partagé par la population avec le député-maire de Péone-Valberg Charles Ange Ginésy.

Après une grand’messe célébrée en l’église du village par le père Gilles Bailbé, accompagné de la chorale « A tout Chœur », les fidèles se sont dirigés en procession vers le cimetière, où le maire Jean-Pierre Audibert a déposé une gerbe de fleurs au monument aux morts, puis direction le village pour les traditionnels discours.


Après un mot d’accueil toujours plein d’humour du président du comité des fêtes Robert Cheldi, qui a tenu à remercier les bénévoles et « bonnes volontés qui ont œuvré pour cette fête, ainsi que la municipalité », le maire de Villeneuve d’Entraunes, Jean-Pierre Audibert a présenté les nombreux maires présents à cette fête, remerciant le député-maire de Péone-Valberg Charles Ange Ginésy « pour son soutien et son amitié à Villeneuve ».


Concernant la commune, Jean-Pierre Audibert a évoqué les travaux de voirie, dont le goudronnage de l’accès à la passerelle du Claus, avec la création d’un parking, la pose de ralentisseurs dans la traversée du village ou encore la consolidation du pont de la voie d’Enaux. Le maire rappelant à cette occasion l’inauguration de la ferme photovoltaïque de Bantes le 18 juillet prochain, en présence du président du conseil général Eric Ciotti.


Le député-maire Charles Ange Ginésy a quant à lui abordé un point important de la politique nationale, à savoir la réforme territoriale « engagée sur les bancs de l’Assemblée Nationale qui nous amènera à un changement et un bouleversement dans nos territoires ruraux » : disparition du conseiller départemental qui représente jusqu’à 2015 des territoires, et qui sera remplacé par deux conseillers départementaux qui représenteront un bassin de 40 000 électeurs, « une atteinte à la ruralité ». Charles Ange Ginésy expliquant que ces conseillers départementaux « iront siéger au conseil général jusqu’en 2021, date à laquelle l’assemblée départementale devrait disparaître, entraînant avec elle la disparition du lien de proximité et des subventions aujourd’hui allouées aux communes rurales ».


Autre grand changement à venir, l’éventualité pour les communautés de communes de devoir de nouveau fusionner pour atteindre 20 000 habitants (aujourd’hui, le seuil d’une intercommunalité est fixé à 10 000 habitants). « Les élus de la ruralité ne veulent pas de ces schémas ! », a-t-il martelé, avant de se réjouir de la position prise par Ségolène Royal sur le problème que pose le loup « auprès de nos bergers qui se retrouvent désarmés face aux attaques dans les estives ». Le parlementaire demandant à ce que les 24 tirs de prélèvement prévus cet été soient effectifs et menés jusqu’au bout. Charles Ange Ginésy a ensuite remercié le curé de la paroisse, le comité des fêtes et la chorale avant que la population ne soit invitée à partager le verre de l’amitié.

 

Retour