Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
09/11/2014
Puget-Théniers – Optimisme pour l'avenir de l'abattoir du Mercantour

Puget-Théniers – Optimisme pour l'avenir de l'abattoir du Mercantour

Le député et 1er vice-président du conseil général en charge de la montagne et de l'agriculture Charles Ange Ginésy, accompagné d'Emmanuel Vizza, président de l'abattoir de Puget-Théniers, des services du conseil général, de la chambre d'agriculture du 06 et des représentants des éleveurs du département ont effectué une visite des installations rénovées de l'abattoir.

Les travaux de mise en conformité sanitaire effectués, les acteurs départementaux ont fait un tour de l’abattoir de Puget-Théniers, guidés par Emmanuel Vizza. En ligne de mire : le maintien de la structure, « indispensable pour les éleveurs du département », comme l’ont souligné les représentants du monde rural qui soutiennent totalement la démarche du conseil général et l’ambition d’un atelier de découpe. « Il s’agirait d’un algéco d’une centaine de mètres carrés pour permettre de découper sur place les animaux », explique Emmanuel Vizza qui a déjà pris attache avec le CAF de Carros pour faire venir des élèves bouchers à Puget-Théniers deux jours et demi par semaine, « ce qui permettrait de former nos jeunes et de faire tourner l’atelier de découpe, reste à trouver la solution des périodes de vacances scolaires ».
Un projet qui reste à monter de toutes pièces pour ensuite obtenir des subventions. « Nous avons une urgence sur ce dossier, précise Charles Ange Ginésy, car l’atelier de découpe d’Annot doit fermer en 2015, ce qui contraindrait nos éleveurs à se déplacer jusqu’à Fortcalquier ». Les représentants d’éleveurs du département poussant les élus et responsables de l’abattoir pour implanter cet atelier rapidement, arguant la forte probabilité des éleveurs à s’investir dans ce projet.
« L’abattoir de Puget a déjà coûté plus de 3 millions d’euros d’investissement de la part du conseil général, il faut avancer, la chambre d’agriculture est d’accord pour nous aider sur le sujet, de mon côté, je proposerai ce projet au prochain BP au conseil général pour ne pas perdre de temps et obtenir la validation de principe des conseillers généraux », explique Charles Ange Ginésy, conscient de l’urgence d’obtenir l’avis d’un expert sur le sujet. La chambre d’agriculture étant prête à avancer main dans la main avec les éleveurs et le Département, « nous nous devons de maintenir cet abattoir, les Alpes-Maritimes en ont besoin, il faut le pérenniser et le moderniser, Puget-Théniers représente le point phare de cette filière que l’on construit et qui prend de l’ampleur », renchérit le député Ginésy.

 

Retour