Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
20/01/2015
Daluis – Le plein de projets pour la commune

Daluis – Le plein de projets pour la commune

A l'occasion de la présentation de ses vœux à la population, le maire de Daluis, Guy Maunier, a abordé les projets pour l'année 2015. Le député-maire de Péone-Valberg, Charles Ange Ginésy évoquant pour sa part les grands changements territoriaux à venir.

Après avoir rendu un dernier hommage aux victimes des récents attentats, Guy Maunier, maire de Daluis, a proposé de revoir l’année 2014 sous forme de diaporama reprenant les événements qui ont marqué la vie du village. Puis, se tournant volontairement vers l’avenir, il a évoqué les projets pour l’année à venir : poursuite du projet de rénovation des appartements de la gare, travaux de rénovation de la voierie autour de la mairie, le projet de microcentrale sur le Riou, pour lequel « le projet est en cours et qui nécessitera sans doute plusieurs années ». Outre le grand dossier de l’assainissement, la municipalité envisage la création d’un nouveau cimetière, l’actuel manquant de places. Côté patrimoine, le maire a souligné sa volonté de consolider la tour du village « qui peut devenir un lieu à visiter ». 


Pour sa part, le député Charles Ange Ginésy a apporté « tout son soutien aux nombreux projets communaux », revenant sur « la volonté de certains de vouloir toucher aux principes fondamentaux de notre République et de la laïcité, j’en appelle à la défense de nos valeurs ».


Sur le plan des réformes à venir, Charles Ange Ginésy a évoqué l’éventuel agrandissement de notre communauté de communes "qui passerait de 9700 habitants à un seuil de 20 000 habitants, si la loi devait passer". Autre information exprimée par le parlementaire : l’apparition du conseiller départemental qui siègera en binôme au conseil général. « Ce changement mettra à mal la ruralité car le nombre de conseillers la représentant diminuera considérablement », a-t-il déclaré. En outre, « nous sommes désormais dans un canton, celui de Vence, qui compte 40 000 habitants, alors que celui de Guillaumes représente moins de 3 000 habitants », a renchéri l’élu, qui craint de grosses difficultés pour la montagne dans l’avenir.


Tout le monde a ensuite été convié à partager le verre de l’amitié et la galette des rois.

 

Retour