Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
20/01/2014
Guillaumes – Jean-Paul David candidat à sa succession

Guillaumes – Jean-Paul David candidat à sa succession

Lors de la traditionnelle cérémonie des vœux à la population, Jean-Paul David, maire de Guillaumes, a annoncé, sous les ovations d'une population venue très nombreuse, sa décision de se représenter aux prochaines élections municipales.

Il était le plus jeune maire de la région PACA à être élu. C’était en 1989. Depuis, Jean-Paul David a fait du chemin, un temps directeur du CCAS de Nice, aujourd’hui travaillant au cabinet de la Métropole Niçoise, mais aussi président fondateur de l’association des maires ruraux des Alpes-Maritimes depuis une dizaine d’années. Jusqu’à il y a quelques jours, Jean-Paul David n’avait pas pris de décision quant à son avenir politique à Guillaumes. La population, venue très nombreuse à ses vœux, attendait donc une réponse de leur maire.

Ce fut un « Oui, je serai candidat aux prochaines élections municipales ». Une annonce suivie d’une standing ovation et d’applaudissements fournis. « Je me représente comme maire pour l’avenir de Guillaumes, ‘une équipe, un projet, une gouvernance », a-t-il déclaré, invitant les villageois à rêver avec lui d’un monde meilleur, « pour une commune unie », concluant son propos par « l’avenir, tu n’as pas à le prévoir, tu as à le permettre ». Un appel non déguisé à l’union des forces vives de Guillaumes, « car les enjeux de nos communes rurales sont tels qu’il faut être unis, mon équipe municipale a préparé l’avenir au niveau des investissements et des finances ».


Une annonce saluée par le député-maire Charles Ange Ginésy, qui a souligné « le brio avec lequel Jean-Paul David a mené les affaires de Guillaumes depuis sa toute première élection, avec les talents d’un grand administrateur ». Le député a tenu à rappeler les difficultés, « de plus en plus grandes de conduire les affaires d’une commune », revenant sur le rôle prépondérant d’un maire sur l’aménagement du territoire de sa commune, « alors que la ruralité est mise à mal au niveau national, notamment avec le remplacement des conseillers généraux par les conseillers départementaux en 2015, qui verront les représentants d’un canton élargi à 40 000 électeurs sortir des grandes villes ».


Quant à la nouvelle intercommunalité des Alpes d’Azur, dont Charles Ange Ginésy a récemment été élu président, le député a déclaré y voir de nombreux projets d’avenir pour la ruralité, pour continuer à y faire vivre toute une population.

Retour