Président du Département des Alpes-Maritimes
Président de la Communauté de Communes Alpes d'Azur
Président de l'Association Nationale des Maires des Stations de Montagne
26/02/2013
Zoom sur l'Assemblée Nationale

Zoom sur l'Assemblée Nationale

La semaine qui vient de s'écouler à l'Assemblée nationale fut rythmée par l'examen de la proposition de loi du gouvernement visant à modifier les modalités, la carte et le calendrier des prochaines élections locales.

Charles Ange Ginésy s’oppose vivement à ce projet de loi qui ne poursuit qu’un seul but : permettre à la gauche de rester majoritaire dans les exécutifs locaux. La réforme départementale prévue par la gauche doublant la taille des cantons, les territoires ruraux seront automatiquement rattachés à une plus grande ville. De ce fait, les attentes des habitants de ces territoires ne seront plus écoutées. Le lien de proximité entre les conseillers généraux et leur territoire sera automatiquement cassé.
 

Cette réforme est en réalité strictement politique, la représentation des cantons ruraux et de de leurs habitants s’affaiblira. Les campagnes, favorables à la droite, seront sous-représentées au profit des villes, plutôt favorables à la gauche. S’ajoute à cela l’obligation faite aux candidats de se présenter en binôme paritaire, qui est un réel dévoiement de la parité, envoyant un signe de défiance à toutes les femmes qui désirent se présenter, sous entendant qu’elles ne peuvent se faire élire sans l’aide d’un homme. Par ailleurs, en abaissant le seuil de 12,5% à 10% le seuil pour se maintenir au second tour, le Parti Socialiste favorise la multiplication des triangulaires, rendant illisible l’offre politique et faisant élire des candidats recueillant moins de 50% des suffrages.


De plus, le gouvernement reporte les élections régionales et cantonales prévues en 2014 à 2015. Cela ne poursuit qu’un seul but : permettre à la gauche de garder le Sénat en 2014, les élus locaux votant pour les Sénateurs.

Ces mesures cyniques dénuées de bon sens choquent tous ceux qui sont attachés aux territoires et à leur représentativité. C’est pour cela que, comme l’a fait le Sénat en janvier, Charles Ange Ginésy votera pour le rejet de ce texte cette semaine.


En commission du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire, il fut question, cette semaine, du projet de création d’une agence nationale de bioéthique. Cette agence, prévue par le gouvernement depuis septembre, prend peu à peu forme. Charles Ange Ginésy a profité de l’audition des préfigurateurs de cette agence pour s’inquiéter des coûts supplémentaires engendrés par la création de cette agence.


Profitant de sa présence à l’Assemblée nationale, le Député-maire a reçu Jean-Marc Bournigal, Président de l’IRSTEA (ex-CEMAGREF), afin qu’il lui expose les missions de son agence et les défis auxquels elle est confrontée.


Cette semaine, en tant que délégué à l’Agriculture, Charles Ange Ginésy se rendra au Salon de l’Agriculture, à la rencontre des éleveurs qui font la fierté de nos territoires et plus particulièrement de ceux venant de notre département. Il posera également une question à Delphine Batho, Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie sur les indemnisations et aménagements liés aux glissements de terrain à Vence. 

Retour